24/10/2013

Budapest

 

Budapest.jpg

Demain Jade et l'homme se barrent pour un city-tripes (qui, espérons-le, ne finira pas en eau de boudin) à Budapest. Et pour ceux que ça intéresse, seront de retour mardi soir. Alors le mec essaiera peut-être de fourguer l'un ou l'autre truc en live sur son blog, mais c'est pas sûr. Par contre, il publiera quelques machins planifiés en automatique, question de rester quelque part en ligne tout de même. Aaah c'est pas attentionné, ça ? Ah bon...

14:08 | Commentaires (1) |

22/10/2013

Gravity

Hier soir Jade et l'homme étaient invités à l'avant-première du film Gravity, avec Sandra Breloque, Biloque ou un truc du genre avec loque, et Georges "Nespresso" Clooney. Un machin avec réception avant le film, drink après, zakouskis, petits pains canapés, hôtesses et tout le bazar. Non non, super bien. Quant au film lui-même, alors là, j'vous dis pas, hein. L'espace comme si vous y étiez : spec-ta-cu-laire. En Dolby et 3D, c'est comme si vous êtiez véritablement dans le scaphandre, dans la tête et dans les yeux des astronautes, hein. Et même dans leurs tripes : z'avez pas intérêt à juste sortir de table après un repas un rien trop arrosé, because encore un peu et l'homme se sentait mal, à force de tournoyer en apesanteur, avec la Terre loin en contre-bas. Et le film en lui-même alors ? Ben disons que l'homme a déjà vu des tonnes de films de tous les genres, de toutes sortes et de tous gabarits, et y en pas eu un seul sans passage ennuyeux, sans séquences un peu faiblardes, sans longueurs, sans scènes gnangnan etc. Et bien, depuis hier, ce n'est plus vrai. Après 5 minutes, z'êtes immobilisé, collé à votre fauteuil, fasciné comme un lapin pris dans les phares, dans l'impossibilité totale de détourner votre regard, ne fût-ce qu'une seconde, de l'écran, au point qu'il faut faire gaffe de ne pas oublier de respirer, tellement le vide intersidéral est à couper le souffle. Aaaah, grave film, Gravity, grave...     

   

19:50 | Commentaires (2) |

20/10/2013

Zéro

Aaah quand il s'agit de promouvoir et d'encourager une bonne initiative, on peut toujours compter sur l'homme, hein, ça c'est clair. C'est donc tout naturellement que l'homme a décidé de se mobiliser sur son blog pour soutenir l'action "Go For Zero", bien connue de tous ceux et celles qui circulent journalièrement sur nos routes toutes cabossées, trouées et bombardées comme en '40. Mais sur ce coup l'homme trouve tout de même que le message est un rien trop vague, trop lapidaire, trop lacunaire. Et comme dans toute forme de communication il est essentiel que l'information soit à la fois, et si possible en même temps, voire même simultanément, nette et précise, il y a apporté sa petite touche personnelle. Son input, comme disent les managères. Alors, voila ce que ça donne : 

safe_image 2.PNG

Pas mal, hein ?  Et au moins, c'est clair pour tout le monde. Non non, pas la peine de le remercier, c'est fait avec plaisir.

Et tant qu'à faire, l'homme s'est un rien lâché sur le même thème, avec les variantes suivantes : 

safe_image 5.PNG

safe_image 6.JPG

safe_image 8.PNG

Aaah décidément, les possibilités sont infinies... Y compris, et pourquoi pas : 

safe_image 7.PNG

Mmmmooouuuahahahah... 

11:43 | Commentaires (0) |

18/10/2013

BB CC DD

 

1202213_visuel_bb_cream.jpg

Aaah les nanas et leurs crèmes... BB pour blemish balm, CC pour colour correction, DD pour daily defense... Quoi ? Ben ouais, l'homme s'est documenté. Pas bien, ça ? Ah bon ! Et donc la question se pose : mais où s'arrêtera l'inventivité cosmétique ? Y aura-t-il un jour une crème FF pour fessards froissés ?  GG pour gerces givrées ? HH pour hémorroïdes hypertendues ? QQ pour quiquines en quenouille ? Et puis aussi n'oublions pas les mecs, hein. Because eux-aussi ont de plus en plus tendance à recourir à leurs propres petits pots, petits tubes et autres machins revitalisants, hydratants, anti-oxydants et tu m'en diras tant. Non non, c'est juste une question de temps avant que n'apparaissent en parfumerie les lotions ZZ, pour zob et zizis, fripés bien entendu, les gels PP pour péquenots plissés ou les mousses RR pour raies ramollies. Bon, on arrête là... M'escuse pour tout ce délire mais, pour l'heure, l'homme n'a rien trouvé de mieux pour le sortir un tant soit peu de cette chienlit généralisée qui l'empoisonne.   

14:17 | Commentaires (3) |

17/10/2013

Ailleurs

C'est simple : niveau boulot, l'homme est tellement en colère qu'il ne décolère plus. Tout ces connards qui se mêlent de tout, qui emmêlent tout, qui racontent n'importe quoi, qui viennent lui faire la leçon en complète méconnaissance de cause, qui viennent lui faire la morale sans piger rien de rien, qui prenne leur radotage pour de l'intelligence et leur suffisance pour du savoir. Alors l'homme a envoyé un courriel meurtrier à tout ce qui bouge au-dessus de lui - heureusement, pas des masses - pour dire que maintenant ça suffit, qu'il a assez donné, qu'il en a ras la jatte d'être freiné, entravé, court-circuité et qu'il retire ses billes, que désormais ce sera sans lui et bonne chance à celui qui veut sa place. N'a pas atteint l'âge qu'il a, acquis l'expérience qu'il a, le savoir-faire qu'il a et les connaissances qu'il a, pour ce faire entuber par des apprentis-sorciers de seconde zone, des seconds couteaux d'arrière-banlieues et des génies de comptoir du café du commerce. Non mais attend. Mais attention, hein. Vu comme ça, tout ça a l'air folklorique, anecdotique, voire humoristique, mais en réalité, chez lui, tout ça a comme tendance à tout foutre en l'air, dans sa vie, dans son être, dans son canapé, dans son lit. Non non, pour le moment, l'homme aimerait être partout, sauf là où il est. D'où la chanson... Superbe d'ailleurs... C'est clair, seule la beauté est à même de nous sauver de la réalité... 

19:06 | Commentaires (1) |

15/10/2013

Plongeur

 

Puerto-Galera.jpg

Petit frisson, ce matin : grave tremblement de terre aux Philippines. En temps normal, l'homme s'en tape la soupape, des trucs sismiques, tsunamiques, cycloniques et autres machins cataclysmiques à l'autre bout du monde, mais sur ce coup c'est différent. Faut savoir que son fils aîné est plongeur. Pas full-time, mais tout de même. Hein ? Naaan, fait pas la plonge dans l'un ou l'autre resto à la con, fait de la plongée sous-marine, le gars. Avec un joli succès d'ailleurs, vu qu'il a tout de même participé à deux documentaires de National Geographic sur les requins. Autre chose que le club de plongée "Les rois de la bonbonne" à la piscine communale de Strépy-Braquegnies, hein. Ah bon. Bref, toute cette intro à la noix pour dire qu'il est pour le moment, quèque part comme ça, dans une des quelque sept mille îles de l'archipel philippin. A son arrivée, la semaine passée, il s'était déjà pris un typhon dans la moumoute et maintenant un tremblement de terre: tout va bien. Aussi, l'homme a comme le pressentiment qu'il ne sera plus vraiment tranquille avant que le fiston n'aura raccroché ses palmes dans son armoire Odda, avec tiroirs à roulettes et portes à charnières règlables, de chez Ikéa. A son retour. Fin novembre...  

16:20 | Commentaires (1) |

13/10/2013

Pluie

rain-drops-falling-animated.gifrain-drops-falling-animated.gifrain-drops-falling-animated.gif

La pluie pleut tout plein,

transit le dimanche qui traîne.

Encore heureux :

on est deux.

rain-drops-falling-animated.gifrain-drops-falling-animated.gifrain-drops-falling-animated.gif

21:02 | Commentaires (0) |