12/06/2010

Mariage

215158_K4OZWQ46GJZZPS7JV5T3DHWXMCMBGI_photo_fond_ecran_wallpaper_fetes_mariage_001_H174133_L

Cette aprem, l'homme se rend à un mariage. Celui d'un des deux fistons de sa frangine, sa vraie frangine, sa grrrrande soeur. Et donc il va se montrer affable, aimable, potable, buvable, voire même humoristique, comique et, s'il le faut, excentrique. Comme d'habitude quoi, en ces circonstances. Because, c'est vrai, il est asocial mais il se soigne. Du moins il fait de son mieux pour que ça passe inaperçu. Pour ne rien laisser transpirer de cette difficulté qu'il ressent à se sentir à l'aise en compagnie d'autrui. Pour ne rien laisser paraître de cette oppression qui l'envahit et qui de surcroît le rend maladroit, malhabile, gauche. Ce qui n'arrange pas vraiment les choses, en plus. Mais bon, on va pas en faire une macédoine, hein. D'ailleurs, au final, il sera bourré comme tout le monde et ça ira mieux. D'autant que cette fois, Jade sera à son bras. Et en cas de besoin, à son volant. Une Jade qui imperceptiblement, mine de rien, s'installe dans sa vie. Prend ses quartiers dans son quotidien, au mec. Goutte à goutte. Façon homéopathique. Et l'homme ne se plaint pas de cette lenteur. Car il n'est ni pressé ni impatient. Chaque fois qu'il s'est précipité, qu'il s'est empressé, il a pris une pelle en pleine poire. Alors sur ce coup, avec elle, il va prendre le temps. Pour une fois, pas tomber mais se laisser glisser amoureux. En douceur. Jusqu'à ce qu'il soit sûr. Pour autant qu'on puisse, un jour, être sûr de quoi que ce soit dans cette vie à la con. Enfin, ce qui est sûr, c'est qu'il souhaite le meilleur aux deux tourtereaux. Et ça, c'est pas un cliché. Il le pense réellement. Sans le moindre cynisme. L'amour, ça doit tout de même fonctionner de temps en temps, nom d'un chien !!! Alors autant que ce soit chez eux, non ? 

12:22 | Commentaires (3) |

10/06/2010

Congrès

ChampagneCompressed

Non, aujourd'hui l'homme n'écrira rien sur ses états d'âme. Est trop crevé pour en avoir, le mec. Vient tout juste de clôturer le congrès qu'il a organisé. Enfin, pas organisé tout seul évidemment, mais tout de même. Bilan, 4 jours de congrès, 36 sessions, 1 réception avec amuse-bouche, 2 drinks sans amuse-bouche,  2 bouffes style buffet et 1 bouffe genre gala. Et donc bienséance et conversations polies et discussions business et échanges d'amabilités et tout le saint bordel. Résultat, trois nuits consécutives où il a débarqué dans son appart en nage, trempé de sueur, à force d'avoir joué les intéressés pour des histoires qui ne l'intéressent pas, les passionnés pour des bazars qui ne le passionnent pas. Trois nuits consécutives où il est rentré chez lui naufragé, au bord de l'asphyxie, au secours, de l'air de l'air. Because a dû répéter cent fois d'affilée enchanté, heureux de vous rencontrer, ravi d'avoir fait votre connaissance, à cent frangines et michetons de cent origines, races et nationalités, en cent langues différentes, dont le lapon oriental et le guatémaltèque du sud, et dont il n'a cent fois rien, mais alors strictement rien à cirer et dont il sait pertinemment bien qu'il ne les  rencontrera plus jamais, ni dans cette vie ni dans les cent autres après, du moins s'y en a encore. Non non, dur dur d'être social.

17:39 | Commentaires (10) |

08/06/2010

Zwan

ym4ommxfak1p8hilcddm

L'autre jour, enfin l'autre soir, l'homme a eu un rien du mal à faire décoller son mini-zeppelin. Tout s'est bien passé, pas de souci, mais ça a été limite hein. L'homme sait que vous n'en avez rien à cirer, mais lui, ben, ça l'inquiète tout de même un peu, cette affaire. D'autant que les statistiques le prouvent statistiquement, 1 micheton sur 3 au-dessus des 40 balais a des problèmes niveau gonflette. Alors là, il rigole plus, le mec. C'est que ça lui broute sa confiance, au gars. Lui bouffe son assurance. Surtout son assurance d'assurer. Si bien que la question se pose, serait-ce la fin de l'ère de l'érectile facile ? Seraient-ce les premières prémisses d'un dilatoire aléatoire ? Pas impossible, ça. Quoi ? La fatigue, le stress ou un truc du genre ? Possible. Quoi qu'il en soit, va falloir me le surveiller, le petit chose du côté de chez Zwan, comme on dit du côté de chez Proust.  

18:30 | Commentaires (0) |

Perpétuité

lederniersjour

La morale c'est ce machin à la con qui fait qu'on a mauvaise conscience. Alors, niveau morale, l'homme doit en avoir hérité une fameuse dose. Because mauvaise conscience, ben, il a toujours. Toujours quelque chose qui lui fout le remord. De pas avoir bien fait. D'avoir causé des dégâts. D'avoir blessé des innocents. Et ça, c'est pas vraiment confortable. D'accord, on pourrait s'en sortir sans trop d'égratignures avec des petites phrases à deux balles, genre "on ne peut pas faire le bonheur de tout le monde". Ou "le bonheur des uns fait le malheur des autres". C'est juste, mais c'est un peu court comme raisonnement. Un rien naïf aussi. Et en tout cas, totalement insuffisant pour s'alléger le coeur. Aaah évidemment, on pourrait tenter de jeter sa morale et sa conscience, la bonne, la mauvaise et toutes les autres si y en a, par-dessus bord. Se dire que c'est des trucs qu'on s'invente. Que se sont des règles qu'on s'auto-impose. Qu'y a pas de lois qui interdisent l'immoralité. Ou du moins, l'immoralité ordinaire, celle qui se vit au jour le jour. Style fraude aux sentiments. Style faux et usage de faux je t'aime. Style détournement d'émotions. Mais tout ça, c'est pas sa tasse de thé, à l'homme. Qui allait presque écrire hélas. Et qui, pour tant de crimes imaginaires, s'est vraisemblablement condamné lui-même, et depuis belle lurette, à l'expiation à perpétuité.

17:40 | Commentaires (10) |

06/06/2010

Matinale

258783_RW4AN7RXTA2T6INH7KFTLE8O5L4RY2_imag0045_H215651_L

Jade a le rituel matinal plutôt vif. Le réveil sonne encore que déjà elle est réveillée et debout, que tchac elle écarte les rideaux, que hop elle ouvre toute grande la fenêtre et que aaah elle s'envoie un magnum d'oxygène réfrigéré au fond des poumons. Pour l'homme, tout ça c'est simple : c'est l'horreur. Paf, 100.000 lux de lumière qui vient sans crier gare lui péter la rétine encore endormie, il aime pas. Glagla, une masse d'air polaire qui vient instantanément lui geler les soufflets, et en plus sans la moindre sommation, même pas la plus sommaire, il apprécie pas. Et c'est pas tout. Il a pas encore eu le temps de soulever la moindre paupière que gggghhhh elle a déjà ouvert, style Niagara, les robinets de la salle bain. Celui de la baignoire avec de l'eau chaude pour son bain et, en même temps, celui du lavabo avec de l'eau froide pour se rincer la bouille vite fait. Très bon pour la peau du visage, qu'elle dit. Excellent pour se dégonfler les yeux gonflés par le sommeil, qu'elle dit. Là-dessus, l'homme, lui, il dit non. Pas possible ça. Une HAM (Hyper Active Matinale) et un LMM (Lent à se Mettre en Marche) ensemble, ça va pas ça. Non non, faudra absolument solutionner cette histoire avant qu'il ne soit trop tard.   

11:30 | Commentaires (5) |

04/06/2010

Soirée

pressi18

Aujourd'hui l'homme n'a pas des masses à raconter. Et en plus, n'a pas que ça à faire. Alors juste un petit machin sur sa soirée d'hier. Et donc hier, il s'est taillé du boulot plus tôt que d'habitude. A été acheté des cadeaux pour ses petits-enfants, qu'il verra dimanche pour fêter l'anniversaire de l'un d'entre eux. Et comme il sait pas débarquer avec un jouet pour l'un et rien pour les autres, ben, c'est tournée générale, des joujoux pour tout le petit monde. Ensuite, le Delhaize. A boire et à manger. Puis, une fois chez lui, a lavé ses Calvin Klein dans la baignoire. Persil power gel à volonté. Ensuite, s'est fait à bouffer. Des côtes d'agneau avec de la purée au chou-fleur. Les côtes dans la poêle, la purée 5 minutes au micro-onde, vite fait bien fait. Après la vaisselle, il a calé 8 chemises, 2 essuies de bain et 2 essuies de cuisine dans un panier à linge destination nettoyage à sec. Ou pressing. Ou un truc du genre. Avant c'était son ex qui lavait et repassait. Même après leur séparation. Mais depuis qu'il lui a révélé qu'il connaissait une autre frangine, ben, il sait plus trop lui demander d'encore se taper sa lessive, hein. Même si elle lui a dit qu'elle voulait bien encore continuer, malgré tout. Non non, faut assumer ses choix, c'est clair. Quoi ? Pourquoi Jade fait pas sa bouffe, au mec ? Pourquoi Jade lave pas ses chemises, au mec ? Ni ses callebards, au mec ? Ben c'est simple, because Jade n'est pas là. Et même pas dans les environs. Est dans l'un ou l'autre Thalys, la Jade. Rentre de Paris. Sera pas chez elle avant 20h30. Sera épuisée. S'endormira devant la télé. Aaah le couple style classique-pépère-fauteuil-et-tout-à-deux c'est pas pour demain la veille...        

13:36 | Commentaires (7) |

02/06/2010

Caisse

ford10photo

Alors voila, l'homme s'est acheté une nouvelle caisse. La même qu'avant, tellement il en était content, mais cette fois avec un intérieur blanc au lieu de beige. Et quelques chevaux en plus, question de tracer plus à l'aise. Et donc ça lui a fait tout drôle, de se séparer de cette voiture avec laquelle il a partagé tellement de choses. Des bons moments, comme quand elle les emmenait en voyage, son ex et lui. Et des mauvais, comme quand son ex et lui se sont quittés. Et qu'il s'est retrouvé les mains tremblantes de désarroi sur le volant, des piles de fringues sur les sièges arrières et des valoches plein le coffre. Mais aussi, par la suite, des instants superbes partagés avec quelques délicieuses frangines. Attention, hein, pas des masses. Non non, une ou deux, pas plus. Passagères de sa voiture et, hélas, tout aussi passagères dans sa vie. Bref, l'homme n'a pas largué sa cage comme un ingrat. Aaah on dirait pas comme ça, mais c'est un grand sentimental, hein, le mec. Et les objets qui ont vécu, qui ont fait partie de sa vie, ben, ça compte pour lui.

11:09 | Commentaires (1) |