05/12/2013

Saint-Nicolas

Aujourd'hui, Saint-Nicolas spécial nanas. En effet, au lieu de leur offrir un beau saint en chocolat fondant, l'homme propose plutôt aux dames le superbe mec ci-dessous, en chocolat lui-aussi, mais alors qui va les faire fondre, elles. Pas mieux, ça ? Ah bon ! Et en plus méchamment craquant, le gars. Tellement craquant qu'on le croquerait bien sur place, hein, les filles. Pardon ? Naaan, l'homme veut pas savoir par quel bout vous commenceriez, petites coquines, va. Quoi ? Ben ouais, au lieu du carré blanc, l'homme a mis un rectangle jaune. Un grrrand rectangle jaune. Qui par ailleurs ne laisse présager que du bon, hein. Et ça, l'homme est bien placé pour le savoir. Because il a évidemment aussi la photo sans le machin jaune sur le truc du mec. Maintenant, si vous insistez, il peut toujours vous la filer. Mais attention : ce n'est peut être que du chocolat mais du chocolat qui peut choquer tout de même, hein. D'autant que, point de vue calibre, c'est du lourd. Pas le petit zizi timoré du petzouille qui sort de l'eau, non non, de la toute belle pièce, mon général. Allez, bon fantasme et bonne fête de Saint-Nicolas. 

chocolat ter.JPG

 

09:55 | Commentaires (3) |

04/12/2013

Art

 

733762_10151542082923251_1991415254_n.jpg

Tout l'art dans la vie, c'est de ne pas accorder trop d'importance aux choses sérieuses, tout en prenant très au sérieux les choses sans importance.

12:55 | Commentaires (0) |

02/12/2013

Pharmacie

 

armoire-a-pharmacie-formidable__1-590x260-2.jpg

C'était vendredi dernier. Ils se préparent pour faire une petit resto avec des amis, lorsque l'homme demande à Jade :

- Quel pull je mets ?

- Ben, met ton pull gris.

- Euh... mon pull gris... j'ai pas de pull gris...

- Mais si, t'as un pull gris !

- Ben non, vient voir, j'ai un pull brun, un pull mauve, un pull noir... mais pas de pull gris !

Là-dessus, Jade rapplique devant l'armoire, en sort un pull et dit d'une voix triomphante :

- Et ça, c'est quoi ?

- Ben... c'est mon pull noir...

- Mais non, enfin, c'est ton pull gris. Gris foncé, d'accord, mais gris tout de même !

Alors là, les gars, si vous voulez éviter le pètage de câble, la colèrification générale et le lancement réciproque de grossièretés de gros calibre, y a qu'une solution : passer au chimique et attaquer les médocs. C'est ainsi que l'homme a d'abord pris une dose massive de Lèsladir (gelules de 500 mg), combinée avec deux comprimés de Taixitpa (avec effet retard et action prolongée), et enfin un Cépalapène 600 (suppositoires carrés, attention aux effets secondaires niveau rondelle). Aaah pas évident, hein, de garder la paix dans les ménages...  

11:14 | Commentaires (3) |