07/11/2013

Etranger

 

2477242771_1.jpg

L'homme a vécu dans trois régions et quatre provinces, a habité dans quatre appartements, une maison et deux villas, a connu tellement de campagnes en solitaire et de compagnes éphémères, de conquêtes qui l'ont fait rêver et de retraites qui l'ont fait crever, a été tellement souvent déplacé et rempoté, enraciné et déraciné, transplanté et greffé, qu'il est des fois où il se sent comme un étranger dans sa propre vie. Avec en plus ce sentiment, aussi étrange que persistant, qu'il doit nécessairement y avoir plus dans la vie que ce qu'il ne vit. 

14:26 | Commentaires (1) |

05/11/2013

Livre

 

IDBOOX-Ebooks-livre-coeur.jpg

Et si, au lieu de tous ces livres sacrés qu'on brandit pour tuer au présent au nom d'une vie future, si au lieu de tous ces bouquins qui, de Das Kapital à Mein Kampf, ont semé le malheur au quotidien en promettant le bonheur pour demain, si au lieu de cette poignée d'illuminés déclencheurs d'inquisitions et de guerres saintes, si au lieu de ces quelques visionnaires créateurs de goulags et de camps de concentration, on écrivait à nous tous, simples hommes et femmes et enfants de cette Terre, un livre. Un livre par tous et pour tous. Un livre, pas pour demain mais pour aujourd'hui. Pas à l'échelle de la vie éternelle mais à l'échelle de la vie humaine. Pas un livre en lequel il faudrait croire, pour lequel il faudrait avoir la foi, mais un livre à la vérité immédiate, immanente. Un livre qui est. Un livre vivant dans l'ici et le maintenant. Et dans lequel, tous, pourraient se trouver et se retrouver. Un truc genre Wikipedia mais alors, au lieu d'y partager ses connaissances, un endroit où l'humanité, chacun de nous, pourrait écrire sur la vie, sa beauté et son mystère. On pourrait appeler ça Wikivita. Ou Wikihumanitas. Un livre universel et intemporel à la gloire de la vie et non de la mort. Serait pas un projet génial, ça?

14:47 | Commentaires (0) |

03/11/2013

Miami Vice

Allez, une tite vidéo dominicale vite fait. Chouette, sympa et tout.

 

Vous rappelle pas un peu l'ambiance de Miami Vice, vous ? Quoi ? Naaan, pas le remake genre ersatz réchauffé et insipide sorti au cinéma y a quelques temps, mais la série originale, mythique, avec Don Johnson en Sonny Crocket et Philip Michael Thomas en Ricardo Tubbs emblématiques. Aaah cette musique, ces couleurs, cette torridité suintant de l'écran...

 

  

 

12:10 | Commentaires (0) |

01/11/2013

Vérité

 

verite12.jpg

L'autre soir, pendant qu'il tapotait sur son laptop, l'homme regardait la télé d'une oreille distraite (si si, c'est fait exprès) et entend une nana dire qu'elle est accro des media sociaux ("addicte", pour employer ses termes exacts, mais l'anglicisme est tellement affreux que l'homme refuse de l'utiliser. Non mais attend, c'est vrai quoi...), Twitter, Instagram, Flickr, Tumblr etc mais qu'elle a arrêté Facebook depuis qu'elle s'y est fait traiter de "grosse". Alors, comme la connerie universelle a toujours fasciné l'homme, il a jeté un oeil rapide sur l'écran pour constater que la greluche, ben, en réalité, elle était bel et bien... bien en chair. D'où la question philosophique, sophistique, iconoclastique, et pour certains même soporifique : la vérité peut-elle être une injure ? De toute évidence, la réponse est non. Aaah évidemment, si on avait écrit que la mouquère était une grosse truie, là, c'eût été différent. Non seulement injurieux mais surtout contraire à la vérité, la donzelle appartenant indiscutablement à l'espèce humaine et non pas porcine (même si, côté nanas, les mecs n'ont rien contre une petite touche un peu cochonne, mais ça, c'est un autre débat). Conclusion générale, niveau media sociaux, if you can't stand the heat, stay out of the kitchen, comme on dit en espagnol. Ou pour les Bruxellois : si t'aimes pas qu'il fait douf, reste dehors du fritkot.      

17:29 | Commentaires (0) |