12/04/2012

Démence

 

Lady-gaga11.png

La bonne nouvelle, c'est qu'on vivra tous plus vieux. Yéééé. La mauvaise nouvelle, c'est qu'en 2040 le taux de démence sénile aura triplé. Enfin, mauvaise nouvelle... faut voir. Tout le monde dit que c'est une maladie mais si c'était pas une maladie, hein ? Si c'était une protection naturelle contre le désespoir ? Celui de ne plus rien avoir à foutre sur cette terre, d'être inutile, d'être dans le chemin, d'avoir fait le tour de la vie, d'avoir tout vu et tout connu, d'avoir plein de pilules pour avoir un gros zizi mais plus de nanas à sauter. Déjà qu'en vieillissant t'as plus droit à rien du tout. Des vieux hilares qui se marrent, qui claquent leur pognon avec des nymphettes trente ans plus jeunes qu'eux, qui s'offrent une caisse cabriolet décapotable sport, ben, ça dérange. On trouve ça désolant, affligeant, déplacé. Voire pathétique. Et entre pathétique et pathologique, y a qu'un pas. Alors faut savoir ce qu'on veut. A partir d'un certain âge, ou bien tu vis ta vie et on dit que t'es fou, ou bien tu vis pas ta vie et on dit que t'es dément. Alors pour l'homme le choix est vite fait, y a pas photo : préfèrera toujours être fou que dément. C'est clair...   

18:55 | Commentaires (0) |

10/04/2012

Boutiques

 

1421597_10438824-nutrimuq-20110907-r145g.jpg

L'autre jour l'homme a fait les boutiques avec Jade. Because elle n'avait plus rien à se mettre, avait besoin de nouvelles petites robes, de nouveaux jeans et autres loques du genre. Et donc pillage des rayons, invasion des cabines d'essayage et puis soudain... rooooh... consternation... mais quèsquispasse... sais plus rentrer dans rien, moi... sais plus fermer les tirettes... tout serre de partout... pfff j'ai pris des kilos pas possibles, moi... Jade blêmit. Chancelle. Désespère. Est proche de l'écroulement. Râle : aaah avant, quand j'étais seule, je mangeais bio, moi, je faisais du jogging et j'allais nager, moi, je me surveillais... L'homme se marre. Ben ouais, en débarquant dans sa vie, c'est vrai, l'homme a aussi débarqué ses bouteilles de Médoc 2008, sa cuisine au beurre, son faible pour les restos à gogo et sa philosophie de vie qu'on pourrait résumer sommairement en ces quelques préceptes élémentaires : le choléstérol je m'en fous, les calories je m'en tape et le BMI je m'en torche la rondelle. En un mot : après moi les mouches. Ni dieu ni maître, ni diète ni maigre. Maintenant faut dire, le désespoir de Jade avait aussi quelque chose d'attendrissant. Comme on s'attendrit devant une petite fille qui fait la moue. Se sentait même un rien coupable, le mec. S'est même entendu dire, tu as raison, on va faire un peu plus attention, manger un peu plus de légumes, essayer de bouger un peu plus... Tu verras, tout va s'arranger... Ou alors il l'a pas dit mais il l'a tout de même pensé... ce qui revient au même... Aaah, tout ce qui faut pas faire pour rendre une nana heureuse, hein...    

15:36 | Commentaires (4) |

08/04/2012

Chocolat

Saviez-vous que dans le chocolat y a de la phényléthylamine qui, comme son nom l'indique clairement, est un anti-dépresseur, qu'on retrouve aussi dans le LSD et la morfine? Saviez-vous que dans le chocolat y a aussi du salsolinol, qu'on retrouve également dans l'opium? Naaan, faites pas semblant, vous saviez pas. Allez, une fois de plus l'homme aura enrichi votre cérébral rachitique, désertique et, point de vue fonctionnel, purement anecdotique, de nouvelles connaissances fort utiles et votre passage par son blog n'aura pas été vain. Peut-être qu'un merci m'sieur l'homme serait à sa place ici, non ? Ah bon! Tout ça pour dire que c'est Pâques, que Pâques c'est non seulement la fête des cloches, mais aussi celle du chocolat et que, point de vue consommation cacaotique, vous pouvez y aller, ça peut faire que du bien. Pas impossible d'ailleurs que l'homme en ai un rien abusé ces jours-ci. Because se sent un rien dégoupillé, le gars. High, comme on dit aux Etats-Uniques. Et à propos de high, il vous a cloqué vite fait une tite vidéo de la même eau. Et attention, en version intégrale hein, non censurée. Pas qu'y ait de l'audacieux niveau visuel mais toutefois, et certainement néanmoins, y a du sexuel niveau textuel. Allez bon, enjoyez-vous, c'est ma tournée !     

 

09:20 | Commentaires (0) |

06/04/2012

Croissance

 

croissance_1285838801.jpg

La croissance, la croissance... commence à me pomper, la croissance. On ne parle plus que de ça. A la radio, à la télé, dans les journaux, sur l'internet. La croissance devrait s'accroître, l'accroissement de la croissance décroit, on ne croit plus qu'en la croissance. Non mais c'est une nouvelle religion ou quoi ? On est à l'ère du toujours plus. Toujours plus de technologie qui crée toujours plus de besoins qui crée toujours plus de consommation. Attention, la croissance en soi c'est bien. Par contre, croire qu'elle est illimitée relève de l'égarement intellectuel. Quand vous soufflez dans un ballon, c'est chouette. Il grossit, s'embellit, brille au soleil. Quand vous soufflez encore, il devient encore plus imposant, plus beau et plus brillant. Mais quand vous continuez à souffler, ben, il vous pète dans la bouille et il n'en reste plus rien. Au niveau de nos cellules, c'est du kif. Elles se multiplient, nous font grandir, devenir plus forts, plus résistants et tout, c'est parfait. Mais quand elles s'accroissent trop, ça devient pathologique et ça s'appelle une tumeur. Et ça c'est beaucopup moins bon. Même si on dit que c'est malin (vous apprécierez au passage toute la finesse de ce jeu de mots qui, disons le franchement, frise carrément le génie, si pas civil, du moins littéraire). Conclusion : et si, au lieu de la quantité, on essayait la qualité, hein ? Serait pas mieux, des fois ?   

13:05 | Commentaires (1) |

04/04/2012

Intelligence

 

hh.jpg

Tout l'art, quand on est intelligent, c'est de camoufler son intelligence. C'est pas une question de modestie mais d'efficacité. Si dans une discussion vous étalez en long et en large votre savoir, ben vous n'allez créer que des envieux, des jaloux, des frustrés qui ne vont plus péter un mot et se fermer comme une huître, because sont irrités, ont peur de passer pour des cons, se disent quelle grande gueule il a, ce mec. Et donc, c'est contre-productif because y a pas communication, pas communion et pas débat. Et encore moins d'ébats. D'ailleurs lors de communions, même les grandes, les ébats ça se fait pas. Bon. Soit. Non non, c'est tout le contraire qu'il faut faire. Il faut faire comme si on était un cran, voire deux ou plus, moins intelligent. Comme ça les autres se sentent beaucoup plus à l'aise pour lâcher leurs conneries et vous gardez le contrôle. Et en plus, comme vous vous mettez au même niveau pour causer, ça vous permet de faire passer beaucoup mieux le message. Ainsi, si vous dites allez les potes on vassemetouzensemble pour trouver une solution à ce brol, ben ça passera beaucoup mieux que si vous dites messieurs j'estime qu'une synergie collaborative, participative et volontariste constitue la meilleure stratégie pour le déconflicting de ce noeud gordien. Conclusion générale de cette bafouille : pour être accepté, entendu et écouté, il est impératif de cacher son intelligence. La preuve ? C'est exactement ce que fait l'homme avec vous et ça marche... mmmwwwooouuuaaaaahahah... Aaah elle est bien bonne celle-là... m'escuse hein... Quoi ? Naaaan, c'est pas vrai, c'est pour rire...

15:24 | Commentaires (1) |

02/04/2012

Electrabrol

 

pub_electrabel-a7d1b.jpg

Aaah la communication... On vit à l'ère de la communication, de l'internet, des smartphones... c'est formidable. Avant y avait pas tout ça. Y avait la poste, point barre. On devait mettre sa bafouille dans une enveloppe, y coller un timbre, mettre le tout dans la boîte aux lettres au coin de la rue et hop c'était parti. Maintenant, avec la technologie de l'information, c'est devenu beaucoup plus simple et beaucoup plus rapide. Ainsi par exemple chez Electrabel. Comme l'homme vient de déménager, il a clôturé ses compteurs et voudrait donc informer Electrabel des derniers relevés. Alors il a été sur le site pour remplir le formulaire en ligne. Aaah formidable invention ça, le formulaire en ligne. Et donc le voila qui introduit son identifiant et son mot de passe, qui clique je ne sais pas combien de fois pour ouvrir la bonne page, y remplir je ne sais pas combien de champs avant de cliquer sur "suivant", pour remplir une nouvelle page et cliquer encore une fois sur "suivant", et après avoir rempli je ne sais pas combien de pages et cliquer je ne sais combien de fois sur "suivant", il reçoit finalement un message, écrit en rouge, lui disant qu'y a... un problème et qu'il doit... téléphoner au n° 078 machin truc. Déjà, ça le met de bonne humeur, l'homme. Mais, prenant son mal en patience, le voila qui téléphone au 078 machin truc. Courageux, le mec. Une fois en ligne, le voila qui suit les directives de la voix suave et digitalisée qui lui dit de pousser sur le 1 pour choisir la langue, encore une fois sur le 1 pour dire qu'il déménage, sur le 2 pour dire qu'il est client d'Electrabel, de nouveau sur le 1 pour dire que tout va bien, sur le 3 pour dire qu'il commence à en avoir marre, qui lui demande ensuite de taper son numéro de client suivi de #, de taper son numéro de dossier suivi de #, de taper l'âge de sa belle-doche suivi de #, de taper la taille du slip de sa soeur suivi de #, pour au final lui dire que... toutes les lignes sont occupées et qu'on lui retéléphonera dès que possible. La-dessus, l'homme est à la limite de l'attaque cardiaque, de l'accident cérébral, du meurtre aveugle de tout ce qui bouge dans un rayon de 50 mètres autour de lui. Toutefois, il se reprend, se contient, respire profondément et retourne sur le site d'Electrabel pour cliquer sur à peu près le dernier bouton qu'il n'avait pas encore cliqué jusque là : le bouton "chat". Après 5 minutes d'attente, y a un petzouille qui lui demande ce qu'il veut. L'homme répond qu'il voudrait simplement une adresse pour y envoyer ses relevés. Le petzouille lui répond que pour les déménagements, y a un formulaire en ligne. L'homme répond qu'il sait mais que ça fonctionne pas et qu'il voudrait simplement une adresse postale. Le petzouille lui répond qu'y a aussi le téléphone 078 machin truc. L'homme répond qu'il sait mais que ça fonctionne pas et qu'il voudrait, s'il vous plaît, par pitié, simplement avoir une adresse postale. Le petzouille lui répond que l'adresse dépend du genre de correspondance. L'homme répond que c'est pour ses relevés et qu'y a qu'une seule adresse qui est mentionnée sur la facture. Le petzouille répond qu'il suppose que c'est la bonne. L'homme lui répond que point de vue contact, chez Electrabel, c'est nul. Et d'un clic rageur envoie bouler Electrabel, son site à la con, son téléphone à la noix et son chat de mes deux. Résultat : après une heure de frustrations, de nondidju de nondidju de nondidju, de Electrabel bande de connards et autres commentaires du même style, l'homme a mis le relevé de ses compteurs dans une enveloppe, y a collé un timbre et a mis le tout dans la boîte postale au coin de la rue. Maintenant y a plus qu'à espérer que c'est la bonne adresse, que la poste ne part pas en grève, que la fin du monde n'est pas pour demain et qu'il se calme avant de pèter un câble et de bouffer le nez de Jade dès qu'il rentrera chez lui. Serait pas mal non plus si Electrabel revoyait un rien le message de sa pub (voir image ci-dessus), because l'énergie, c'est le client qui doit en avoir, hein, et une sacrée, pour se farcir son déménagement avec Electrabrol.

16:58 | Commentaires (1) |