14/01/2012

Me time

 

spiral-clock.jpg

Aujourd'hui, l'homme donne un coup de main à un de ses fistons qui déménage. Demain, il va à un brunch organisé par la boîte où Jade bosse. Lundi, on vient livrer chez Jade, enfin... chez l'homme, enfin... chez eux puisque l'homme débarque chez elle avec armes et bagages, l'armoire style méga avec plein de portes coulissantes, de tringles, de planches, de compartiments, de tiroirs, de machins et de trucs pour les fringues, les papelards et autres bricoles du mec dénommé l'homme. La semaine prochaine, il a déjà six réunions au programme. Hier après-midi, en sortant de la dernière réunion de la semaine, il a trouvé dix-huit courriels sur son gsm... Et attention, hein, tout ça avec le tarin complètement bouché, les yeux tout rouges et qui pleurent, la gorge en feu et une tête comme un juke-box, because se tape un rhume 3 étoiles, all-inclusive, toutes taxes comprises et vue sur mer. Et avec la difficulté supplémentaire que plus on vieillit, plus on est entouré de jeunes. Qui sont dynamiques. Qui vous dynamitent. Qui vous causent SAN, Virtual LAN, VPN, open LR, Datex 2, Arcgis, PHP et Shapefiles comme si c'était de leur première culotte. Non non, faut gérer. Faire semblant qu'on pige tout, alors qu'on pige rien. Et quand vraiment ça vous sort par les oreilles, leur sortir la parade ultime : écoutez les petits gars, tout ce cinéma c'est très bien, mais moi mon business est de gérer tout ça high-level, d'avoir une vue d'hélicoptère sur tout ce qui se passe et de détecter les synergies possibles, alors donnez moi de l'info pertinente et relevante et ne nous égarons pas dans le technique au ras des pâquettes. Et ça mache ! Aaah évidemment, après, une fois l'homme parti, ils diront sûrement, quel vieux con, ce mec. Et en plus, ils n'ont pas tort. L'homme, à leur place, dirait d'ailleurs exactement la même chose. Bref, tout ça pour dire que l'homme, qui aimerait enfin d'avoir le temps d'avoir le temps, ben, n'a plus le temps pour rien. Et sûrement pas pour lui-même. Alors docteur, no me time, c'est grave ? Ben oui, c'est grave.          

07:25 | Commentaires (2) |

12/01/2012

Balais

 

serial-noceur-cet-ete-L-2.jpg

Ses 60 balais, l'homme les porte parfois comme si c'était 60 plumes, tellement qu'il les sent pas. Mais parfois aussi, ils lui tombent dessus comme si c'était 60 tonnes. Quand surgit de nulle part, là, juste devant son nez, le grand mur noir de sa propre finitude. Car même s'il lui est impossible de compter, au grain près, le nombre exact de grains de sable qui lui restent, le petit tas en haut du sablier n'en devient pas moins douloureusement mesurable. Et même si c'est par approximation, ben, ça fait vachement mal, quand même. Au point de lever en lui un vent de panique. Non mais qu'est-ce que je fous ici? Maintenant? A perdre mon temps. A glander. A bosser. A m'exciter. Devrais faire la fête, putain de bordel. Et à du 200 à l'heure encore bien. Tout claquer. Flamber. M'acheter une BM Série 6 cabrio. Bouffer du 3 étoiles Michelin. M'envoyer du premier grand cru classé. M'allumer des Partagas. Me laisser allumer par tout ce qui passe. Sniffer de la poudre fine. Ne rentrer que complètement gavé, beurré, épuisé, stoned. Roupiller juste ce qu'il faut et puis recommencer. Mais hélas, rien de tout ça. C'est que l'homme est désespérément raisonnable. Tellement raisonnable qu'il le regrettera sûrement.

 

PS : Si vous cherchez l'homme sur la photo, cherchez pas, il est quelque part en-dessous de la table...         

09:32 | Commentaires (7) |

10/01/2012

PIP

ceci-nest-pas-une-pipe-1024x707.jpg

Je sais je sais, c'est pas beau de se marrer avec le malheur des autres, mais l'homme n'a pu y résister... D'ailleurs quand on affuble des implants du nom de PIP, ben nom d'une pipe, faut assumer hein... Magritte me pardonnera...

11:36 | Commentaires (2) |

08/01/2012

Rencontres

 

3-op-4-singles-heeft-onenightstand_1000x667.jpg

Pourquoi les petites annonces des rubriques "rencontres" se terminent-elles toujours par "pour amitié et plus si affinité"? Si l'homme devait un jour, sait-on jamais, en rédiger une, il la terminerait plutôt par "pour sexe et plus si affinité". Pas que l'homme soit un obsédé ou un truc du genre (enfin, faut voir...) mais il est clair que s'il n'y a pas désir dès le départ, ben, y aura pas amour à l'arrivée. Bon, d'accord, l'homme y va peut-être à la grosse louche, fait peut-être un rien dans la provoque, mais qui n'a jamais ressenti d'envie pour cet(te) inconnu(e) rencontré(e) au hasard des rues, d'une réception, d'un arrêt de métro? Qu'on ne connaît pas et pour qui on ne peut éprouver dès lors le moindre sentiment, quel qu'il soit. La preuve que le désir précède l'amour. Et d'ailleurs est-ce un hasard si le one-night-stand, le fantasme de "le" faire avec un ou une de rencontre, est un fantasme universel?

10:05 | Commentaires (1) |

06/01/2012

Pub

 

feral-pigeon.jpg

Non mais c'est quoi c't affaire !? Voila-ti pas que quelques petites fûtées viennent filer des commentaires bien gentils, sympa et tout sur le blog de l'homme, ce qui est chouette, mais alors avec un lien directos vers un site commercial, ce qui est chiant. Faut pas charrier tout de même ! D'autant que la ficelle est un peu grosse. Lui mettre plein de confiture sur la tartine et en même temps placer en douce sa petite pub à la con, bien essayé... Non non, dorénavant les flatteuses arnaqueuses seront bannies d'office. Pas prendre l'homme pour un pigeon tout de même...  

10:11 | Commentaires (0) |

05/01/2012

Partage

 

optimisme.jpg

Assez bizarrement, le mot sympathie n'est pas aussi sympathique qu'on pourrait le croire. En zeffet, éthymologiquement, il veut dire partage de la souffrance (pathos en grec). Une signification assez significative puisqu'elle signifie, qu'en fait, c'est le malheur qui unit, réunit, rassemble les gens. Alors que le bonheur, lui, a plutôt tendance à les diviser. Parce qu'il rend jaloux. Envieux. Parce que chacun veut se l'approprier. Exclusivement. Et tant pis pour les autres. Bref, le malheur se partage, le bonheur pas. La preuve, il n'existe même pas de mot pour exprimer le partage du bonheur. Alors pour remédier à ce scandale, l'homme n'a fait ni une ni deux et a carrément inventé un nouveau mot, question de redresser immédiatement cette injustice millénaire. Pas génial, ça ? Ben ouais, je sais, l'homme est génial. Il n'en peut rien, c'est de naissance... mmmwwwouuuahahahah... m'escuse... Bon, et ce mot, c'est quoi? Ben c'est - attention, ici faut s'accrocher - symeudémonie (eudaimonia c'est du grec pour bonheur). Bon d'accord, comme mot y a mieux, y a plus joli, y a plus tendance mais, même s'il est affreux, au moins il traduit quelque chose de beau. Au lieu du "souffrir avec" du mot sympathie, l'homme préfère nettement le vigoureux et revigorant optimisme du "être heureux avec" de symeudémonie. Même s'il est imprononçable et imbuvable, même s'il ressemble à pneumonie, au moins il donne chaud au coeur.             

10:24 | Commentaires (3) |

03/01/2012

QR

QR 1 homme.png

Aaah l'homme, toujours innovateur, novateur et innovant... Ainsi il vient de créer un QR Code pour son blog. Quèque c'est? Ben, c'est le machin ici au-dessus et repris dans la colonne de gauche. Comment ça fonctionne ? Ben, c'est simple : vous copiez-collez le truc où vous voulez et ainsi tout le monde pourra le lire avec son smartphone et naviguer directos vers le blog de l'homme. Et c'est pas tout, on peut faire plein d'autres choses avec un Quick Response Code : y associer un texte libre, déclencher un appel téléphonique, envoyer un SMS ou même montrer un point sur Google Maps. Fou ça, hein. Et en plus on peut le générer en moins de deux et tout à fait gratos sur plein de sites. Alors pourquoi se gêner, hein. 

13:13 | Commentaires (2) |