19/12/2013

Perspectives (bis, suite et fin)

 

i_am_not_immature__by_tanzanitecoil17-d5043nb.png

L'homme l'écrivait encore y a pas longtemps, voire même y a peu, les hommes agissent par désir et dans l'immédiat, les femmes par sentimentalité et sur la durée (voir note "Relation" du 7 décembre apr. J.-C.). Ce qui fait que là où les mecs font dans la spontanéité, le coup de folie, le "on y va, on verra bien après", les nanas, elles, font dans le réfléchi, le calculateur, le pondéré. La plupart du temps, la combinaison de ces deux approches ne pose pas problème. D'un côté les gisquettes aiment ce côté un peu casse-cou, un peu gamin, un peu immature chez les hommes. Tu leur fourguerais dans les pattes un barjot aussi aventureux qu'un bidet d'occase, aussi prévisible qu'une diarrhée après des pruneaux ou aussi apathique qu'un constipé sans ses Dulcolax, qu'elles seraient les premières à l'envoyer bouler vite fait bien fait. Aurait son C4 rapidos, le petzouille. D'un autre côté, elles aiment aussi jouer la sécurité, et donc tout à fait le contraire. Bref, chez les mecs, elles aiment sur le court terme ce qu'elles n'aiment pas sur le long. En somme c'est simple, elles aiment ce qu'elles n'aiment pas. Ce qui ne simplifie pas les choses. Surtout à partir d'un certain âge. Et le mec ci-avant dénommé l'homme - et ci-après aussi d'ailleurs - a atteint ce certain âge. Et le vit très mal, merci. Rien qu'à l'idée du nombre de balais qu'il se coltine, il crise de partout, hyperventile des soufflets et déchire du coeur. Se dit que c'est pas vrai, que c'est pas possible. Comme s'il était en train de rêver qu'il avait l'âge qu'il a, sachant qu'il se réveillerait - ouf - avec trente ans de moins. Sauf qu'il est déjà réveillé et que c'est un cauchemar. 

16:35 | Commentaires (2) |

Commentaires

Ah, l'HOMME sort un peu de sa trivialité préhistorique machiste "m'as tu viste" de ces derniers post... Enfin, il a vu une femme devant lui, mais surtout, il a croisé un miroir.
Et ce que tu exprimes est VRAI ! Les femmes sombrent pour un homme un peu sombre de premier abord, mais elles attendent de le voir totalement différent peu de temps après, profond dans ses sentiments, rassurant, prince charmant.
C'est paradoxal effectivement: exemple, toi tu flashes sur une super nana n'importe où, mais tu veux la voir tout aussi super le matin au réveil, et pas avec ses bigoudis sur la tête, pas maquillée et en peignoir déformé. Tu préfèrerais qu'elle soit en nuisette rouge et corsetée avec des mules à très hauts talons (on évitera le pompom rouge).
La femme veut le changement presque tout de suite, l'homme veut surtout conserver la première image, celle du flash.
Voilà le problème majeur: les pompoms sur les mules rouge en satin !!!! (ça fait pas un peu père Noël ça ???)

Écrit par : Zosio | 20/12/2013

Répondre à ce commentaire

L'homme remercie tout particulièrement le Prof. Dr. Marie-Clothilde Zosio, professeur de socio-psychoanalyse appliquée aux facultés universitaires Notre-Dame de la Divagation de Petit-Warêt, pour cette exégèse exhaustive, exemplaire et exaltante de l'oeuvre de l'homme... mmmwwwooouuuahaha... naaan, chtecharrie... chtaime bien, Zosio...

Écrit par : Un homme à Zosio | 20/12/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.