15/12/2013

Poisson

 

mainstream-confusion-ruth-clotworthy.jpg

Et donc voila. On est dimanche soir et l’homme et Jade rentrent at home. L’homme arrête sa caisse à hauteur du boîtier avec les touches et les chiffres qu’il faut enfoncer pour ouvrir la grille du parking, pousse sur les boutons, puis sur le « E » de « Enter » et… il ne se passe… rien. Nul. Zéro. Que dalle. La grille bouge pas d’un poil. Et l’espace d’une seconde, d’une fraction de seconde, y a comme confusion dans sa tête. Les chiffres il connaît. Doit s’être gourré dans leur ordre. D’habitude il tape la combinaison dans un éclair, sans réfléchir, automatiquement. Et là, tout à coup, il hésite. Doit réfléchir. Et plus il réfléchit, plus il est incertain. Un éclair de panique le cisaille en deux. C’est pas possible, ça, ce qui lui arrive maintenant. Il tapote sur ce bazar tous les jours, les yeux fermés, sans y prêter la moindre attention, dans un réflexe. Et aujourd’hui, il pédale dans le cassoulet. D’accord, tout ce bordel n’aura duré que le temps d’une hésitation et au final il ouvrira cette putain de grille et garera sa casserole comme d’hab, mais tout de même, ça l’a secoué, l’homme, cet espèce de court-circuit. Même s’il est du signe du taureau, serait pas impossible qu’il ait l’un ou l’autre ascendant poisson, le gars. Vu que chez les poissons, c’est bien connu, c’est la tête qui pourrit en premier. D’autant que s’il y a un organe qui fonctionne à fond la caisse chez l’homme, c’est bien son… quoi ? naaan pas ça… enfin… ça aussi… mais c’est son cerveau, que l’homme voulait dire, avant que vous ne l’interrompiez, petites coquines que vous êtes… Et donc serait pas étonnant qu'il s'use avant son tour, hein. Du coup se sent un rien lourd à l'intérieur, l'homme. Avec comme une angoisse pour le même prix.     

22:16 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.