11/12/2013

Préfrontal

 

Prefrontal1.png

D'ordinaire, comme le tout-venant, l'homme est avenant. Serviable, sans être servile. Poli, sans pour autant briller (pas mal celle-là, hein, pas mal...). Bref amène, bien élevé et sociable. Toutefois, toutefois, une fois au volant de sa caisse, il change du tout au tout. Lui qui était empressé, devient soudain pressé tout court. Lui qui était prévenant, devient, sans prévenir, impatient. Tout à coup, lui qui était plein de diligence, devient un cow-boy (aaah, pas mal non plus, hein, surtout à cette heure tardive... Ah bon !). Et donc colle au pare-choc. Passe à droite. Cligne des phares. Tout à fait pas lui tout ça. Comme si lui était un autre. Aaah le nombre de fois qu'après avoir garé sa caisse devant chez lui, il s'est dit non mais quel crétin je suis, comment c'est possible d'avoir été aussi chiant, aussi malotru, aussi nul. Combien de fois il s'est fait la remarque demain, demain, je roule peinard, cool, normal, civilisé. Et le jour suivant, c'est rebelotte. Fou ça, hein, ce comportement qu'on sait répréhensible et qui pourtant reste irrépressible. Alors, il a un rien cherché. Voulait comprendre le comment du pourquoi. En fait, ce pourrait être un dysfonctionnement du cortex préfrontal. En particulier du cortex orbitofrontal, le machin qui régule le comportement social, l'inhibition, le contrôle de l'humeur. Aaah mais ça change tout, ça. C'est plus la même chose, ça. Puisque, en fait, il n'y peut rien, le mec. Tout compte fait, c'est pas ça faute, c'est celle de ce lobe à la con. Parfaitement innocent, qu'il est. Acquitté. Du coup, se sent tout soulagé, le gars. Tout léger. A moins évidemment, qu'il doive se faire soigner. Euh... y a-t-il un docteur dans l'avion?      

22:07 | Commentaires (3) |

Commentaires

Je ne sais pas s'il y a un docteur à bord, mais nous sommes manifestement dans le même avion...

Écrit par : Walrus | 12/12/2013

Répondre à ce commentaire

Aaah Walrus :-) Heureux de te lire :-) Et heureux aussi de savoir que je ne suis pas tout seul à être un cas (pathologique ou non, c'est comme on le sent...).

Écrit par : Un homme à Walrus | 12/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bon, je suis docteur là !!!
Et je vais te soigner tout de suite moi !
Que dirais-tu d'un grand coup sur la tête hein ? Du genre massue préhistorique...
Note qu'à te conduire (et à conduire) de la sorte, tu vas droit dans le pare-brise hein ! C'est donc une recherche inconsciente d'auto-médication ça... Freud et les autres ???? Allo...

Écrit par : Zosio | 12/12/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.