22/10/2013

Gravity

Hier soir Jade et l'homme étaient invités à l'avant-première du film Gravity, avec Sandra Breloque, Biloque ou un truc du genre avec loque, et Georges "Nespresso" Clooney. Un machin avec réception avant le film, drink après, zakouskis, petits pains canapés, hôtesses et tout le bazar. Non non, super bien. Quant au film lui-même, alors là, j'vous dis pas, hein. L'espace comme si vous y étiez : spec-ta-cu-laire. En Dolby et 3D, c'est comme si vous êtiez véritablement dans le scaphandre, dans la tête et dans les yeux des astronautes, hein. Et même dans leurs tripes : z'avez pas intérêt à juste sortir de table après un repas un rien trop arrosé, because encore un peu et l'homme se sentait mal, à force de tournoyer en apesanteur, avec la Terre loin en contre-bas. Et le film en lui-même alors ? Ben disons que l'homme a déjà vu des tonnes de films de tous les genres, de toutes sortes et de tous gabarits, et y en pas eu un seul sans passage ennuyeux, sans séquences un peu faiblardes, sans longueurs, sans scènes gnangnan etc. Et bien, depuis hier, ce n'est plus vrai. Après 5 minutes, z'êtes immobilisé, collé à votre fauteuil, fasciné comme un lapin pris dans les phares, dans l'impossibilité totale de détourner votre regard, ne fût-ce qu'une seconde, de l'écran, au point qu'il faut faire gaffe de ne pas oublier de respirer, tellement le vide intersidéral est à couper le souffle. Aaaah, grave film, Gravity, grave...     

   

19:50 | Commentaires (2) |

Commentaires

Wouahhhh .... rien que ce petit extrait est déjà "breathtaking" !

Écrit par : Marie L | 23/10/2013

Répondre à ce commentaire

Bon, pas le genre de film à regarder en pensant draguer sa voisine quoi !
PPPFFFF tout fout le camp !!!!

Écrit par : Zosio | 24/10/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.