07/11/2013

Etranger

 

2477242771_1.jpg

L'homme a vécu dans trois régions et quatre provinces, a habité dans quatre appartements, une maison et deux villas, a connu tellement de campagnes en solitaire et de compagnes éphémères, de conquêtes qui l'ont fait rêver et de retraites qui l'ont fait crever, a été tellement souvent déplacé et rempoté, enraciné et déraciné, transplanté et greffé, qu'il est des fois où il se sent comme un étranger dans sa propre vie. Avec en plus ce sentiment, aussi étrange que persistant, qu'il doit nécessairement y avoir plus dans la vie que ce qu'il ne vit. 

14:26 | Commentaires (1) |

Commentaires

Oui, je connais cette vie de nomade, il faut s'y faire et surtout considérer la solitude comme une amie, c'est alors qu'on pense être à sa place, et parfois le miracle s'accomplit, on partage quelques temps des "moments". Quel est la meilleure étape: la vie seul ou la vie entouré ? à chacun de le déterminer. En fait la vie est une montagne russe...

Écrit par : Zosio | 08/11/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.