04/09/2013

Vivre

 

les_20temps_20modernes_m.jpg

Elle a 41 ans. Elle a un enfant de 12 ans. Elle a été admise aujourd'hui à l'hôpital. Aux soins palliatifs. Palliatifs, bordel de merde. Bossait pas directement pour l'homme, mais dans ses environs tout de même. Une femme bien. Onze ans de maladie. De saloperie dans son corps. Et pas une plainte. Du coup, les clichés envahissent les couloirs : et c'est injuste, et y a plein de salauds qui vivent cent ans alors qu'elle, et il faut vivre, et il faut profiter de la vie avant que... Et tout le monde acquiesce, approuve, adhère, opine. L'homme aussi. Lui qui chaque matin se les casse dans les files, qui du matin au soir macère dans l'airco de son burlingue, qui chaque midi bouffe son sandwich poulet curry / fromage moutarde / salade de l'un ou l'autre brol devant son laptop, qui chaque soir s'endort dans son fauteuil et ne se réveille que pour aller dormir. Lui qui fait tout, sauf vivre. Et qui, plus que quiconque, en est conscient. Et souffre de ce temps désespérément rationné, douloureusement contingenté, inéluctablement finissant, qui lui reste sans savoir combien il lui en reste. Résultat, ce soir il est rentré chez lui tout noir, noir de noir, dans sa tête. Demain, normalement, il devrait être toute la journée en séminaire de management. Pas sûr qu'on le verra à cette singerie... 

21:38 | Commentaires (1) |

Commentaires

L'aurait dû faire Trappiste, l'Homme ;-)

Écrit par : Walrus | 05/09/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.