27/08/2013

Rêverie

 neil-diamond.jpg 

7h36. Ce matin. L'homme dans sa voiture. Pas seul. Avec ses démons. Ce passé trop long qui l'alourdit. Ce futur trop court pour s'envoler. Ces jours qui déjà raccourcissent. Ces files qui déjà s'allongent. Ce mois d'août qui fout le camp. Cet automne qui arrive. Et puis soudain, soudain, dans les baffles, une musique comme un grand trait de soleil à travers les nuages. Un rayon de lumière à travers la grisaille. Une orchestration grandiose, qui lui rappelle Neil Diamond et "Sweet Caroline", sur un double album vinyl "Hot august night", enregistré live au Greek Theater à Los angeles, et qu'il mettait à fond les manettes, y a un bon trente ans, si pas quarante, juste avant de sortir en boîte. Sweet Caroline, good times never seemed so good. Et c'était juste : good times never seemed so good.... Mais sur ce coup, c'est Axelle Red, la petite rouquemoute, qui chante "Amour profond (on the way)". En route, oui, c'est clair. Vers où, par contre, ce l'est déjà beaucoup moins.                                    

22:13 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.