23/08/2013

Ouf !

 

579652300.jpg

Grosse frayeur chez l'homme, l'autre jour, quand il a entendu à la radio que Marlies Dekkers avait fait faillite. Et gros soulagement peu après, quand il a appris que la marque avait été repêchée par un investisseur néerlandais. Que dis-je ? Un investisseur ? Un mécène, oui. Un saint. Un sauveur. Un saint-sauveur. Non mais c'est vrai, la lingerie de Marlies Dekkers c'est tout de même emblématique hein, quelque part. Des icônes, ça, ces soutiens-gorge ornés de bandelettes. Quoi ? Naan, pour une fois l'homme ne se laissera pas tenter par l'un ou l'autre jeu de mots à la con, même si "bandelettes" ouvre des perspectives tout à fait vertigineuses en la matière. Allez, tout est bien qui finit bien : Jade pourra continuer à mettre ses Marlies Dekkers et l'homme à les lui enlever. 

Bon. Assez déconné. L'homme a son assessment tout à l'heure et donc : concentration ! 

11:45 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.