16/08/2013

Madeleine

 

146155064fa9e7665ebc36eacc95818b_detail.jpg

Depuis que Jade et l'homme ont acheté un vélo, ben, il font des tours en vélo. Logique. Attention, l'homme a acheté une bécane normale, pèpère, à la papa, pas une machine de course comme tous ces excités de la pédale qui foncent et se défoncent sur les routes, leurs cuisses de grenouilles enfoncées dans une sorte de calbard tout noir, la panse expansive engoncée dans un maillot XXL toujours trop étroit avec dessus plein de logos Duvel, Lotto ou Jupiler, la tête de lard calée dans un casque à boudins multicolores, la patate affublée de lunettes solaires en plastique réfléchissant, par ailleurs le seul truc qui réfléchisse dans ce carnaval. Non non, l'homme, lui, roule peinard par monts et vallées, par ponts et chaussées, jusqu'à non, en ai assez. En fait, il n'a plus grimpé sur une bicyclette depuis sa plus tendre enfance, lorsqu'il pédalait joyeusement sur les sentiers le-long des massifs de roses, des arbres du verger et des légumes du potager, dans le grand jardin de sa grand-mère, de son grand-père et de sa grand-tante, qui habitaient deux maisons contigües, là, loin de la ville, à la campagne. Jeanne, Eugène et Camille, qu'ils s'appelaient. Aaah... c'est pas romantique, ça ? Il avait un petit vélo d'occase tout rouge et en était fou. Ce qui est fou aussi, c'est qu'aujourd'hui, plus de cinquante ans après, il retrouve, genre Proust et sa madeleine, exactement les mêmes sensations qu'alors : le vent contre son visage, la rudesse du contact avec la route et surtout, surtout, l'énorme bouffée de liberté respirée à pleins poumons. Décidément, on ne peut faire confiance au temps. Parfois il pèse une éternité, parfois il disparaît purement et simplement.

11:33 | Commentaires (1) |

Commentaires

à bicyclette, avec Paulette... (Yves Montand).
C'est à ça que je pense enlisant ton billet.
Bonne ballade !

Écrit par : Zosio | 18/08/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.