31/07/2013

Désir

 prix-du-desir-2004-04-g.jpg

Ce qui fout la vie des hommes en l'air, c'est le désir. Du moins, une fois qu'ils ne sont plus désirables et donc désirés. C'est d'autant plus pénible que la plupart peuvent encore toujours sortir leur équipement, astiqué à neuf et prêt à l'emploi, jusqu'à un âge canonique alors qu'à partir de 40 balais - bedonnants, chauves et déjà flasques ça et là -, ben, ils ne sont plus vraiment canons. Et comme si ça ne suffisait pas, la science en remet encore une couche en offrant aux mecs une panoplie de produits viagresques leur permettant d'assouvir sans sourciller des tribus entières d'amazones affamées, alors que côté drague y a pas vraiment pêche miraculeuse, et même pas pêche tout court : bredouilles qu'ils rentrent les mecs. Sans conquêtes qu'ils restent, les conquistadors. Nonobstant leur artillerie rutilante et leur puissance de feu intacte. Décidément, la nature est mal foutue : d'une part, c'est dans la nature des lolitas de préférer les mecs jeunes, vigoureux et beaux, alors que d'autre part, c'est dans la nature des vieux schnocks de tomber pour ces nymphettes nabokoviennes tombant des nues et si ingénieusement ingénues. Bref, toute la chienlit d'avoir du répondant et personne qui appelle. 

09:21 | Commentaires (1) |

29/07/2013

Information

 

Noordwijk-Aan-Zee-Hotels-p8_376228_8028797l.jpg

L'information sera sans doute sans intérêt pour les non intéressés désintéressés par cette information pourtant intéressante pour les intéressés, mais l'homme et Jade se barrent demain à la côte zhollandaise pour le restant de la semaine. A Noordwijk aan Zee, si vous voulez tout savoir. Allez, comme ça vous savez tout. Quoi ? Ouais ouais il prend son matos informatique avec et naaan vous serez pas débarrassé de son écriture à la con. D'autres questions ? Bon. Because pas que ça à faire, les valoches attendent et se font pas toute seule hein, ah bon !

20:47 | Commentaires (0) |

27/07/2013

Terre

300998593.jpg 

L'homme voudrait revenir une seconde sur cette vertigineuse photo de notre planète, prise le 19 juillet dernier par la sonde Cassini-Huyghens, depuis les anneaux de Saturne, à une distance de 1,5 milliard de km. Précision : la Terre est le petit point, là, dans le coin, en bas à droite. Déjà que l'homme avait des doutes sur ce qu'il pouvait bien signifier ici-bas, à présent il en a la certitude : rien.

12:58 | Commentaires (2) |

26/07/2013

Loup

 

479815_10200156424446895_1987267938_n.jpg

Si, comme Plaute l'écrivait déjà 195 ans avant JC, l'homme est un loup pour l'homme, apparemment, et contrairement à son apparence, le requin est un agneau pour les requins. Pas toujours pour l'homme, certes, mais certainement sans commune mesure avec la folie meurtrière de ce dernier à l'égard de ses congénères, par ailleurs génétiquement cons pour la plupart.

11:13 | Commentaires (0) |

25/07/2013

CCR

Du fait que parce que because l'homme est en vacance et qu'en conséquence il ne se passe rien, ou, s'il se passe quelque chose, c'est pas des masses, d'une part, et d'autre part, s'il en croit les stats de son blog à la con, qu'on se bouscule pas vraiment au portillon, niveau clics, il va se la jouer facile et fourguer vite fait un bazar audio, question de vous rincer un rien les trompes d'Eustache, à l'heure qu'il est probablement ensablées jusqu'aux tympans par les sables de l'une ou l'autre plage à la noix. 

Alors, petite esplication avant de cliquer sur le bouton play du machin ici en-dessous. Car ça n'arrive pas souvent, mais sur ce coup y a pas photo : la version de "I heard it through the Grapevine" du Credence Clearwater Revival est tout de même nettement supérieure à celle de Marvin Gaye, niveau puissance, niveau rythme, niveau virtuosité musicale. Surtout la guitare de John (ou est-ce celle de Tom, sais plus...) Fogherty et la batterie de Doug Clifford sont grandioses... Et c'est parti pour dix minutes de pur bonheur... 

 

21:27 | Commentaires (0) |

23/07/2013

Vacances

 CALME-PLAT-SUR-VACCARES-a25964964.jpg

La journée, Jade reste à la terrasse et l'homme à l'intérieur, car il ne supporte pas la chaleur. Le soir, Jade reste à l'intérieur et l'homme à la terrasse, car il ne supporte pas la télé. Ils mangent ensemble, se croisent sous la douche. La vie est simple. Les jours, paisibles.

22:39 | Commentaires (2) |

22/07/2013

Particules

 particules-elementaires-10.jpg

Quand on aime on ne compte pas et donc, après "Extension du domaine de la lutte", après "La Carte et le Territoire", après "La possibilité d'une île", l'homme a attaqué "Les particules élémentaires" de Michel Houellebecq. Ou, comme disent certains, "Les testicules alimentaires". Because, c'est vrai, plus commercialement sexuel que ça, t'es mort. Même si c'est enrobé de plein de belles théories historiques, sociologiques, anthropologiques et biologiques, une histoire de burnes reste toujours une histoire de burnes, point barre. Et dans le bouquin, de la fesse y en a, hein. En tous genres, de toutes les couleurs et pour tous les goûts. En fait, c'est tout bêtement le récit d'un mec qui passe sa vie à la recherche du plaisir. Enfin... tout bêtement... faut voir. Parce que si pendant 317 pages le héros érotique tire à tire-larigot, le tirage du bouquin n'est pas resté en reste non plus, hein. Ce qui est normal vu que tout ce qui offusque, choque, scandalise fait toujours un tabac. Mais ici, le père Michel a introduit une subtilité, en ce sens que le personnage du roman, à un moment donné, trouve qu'il a... un petit zizi. Aaah, génial ça ! Du coup tous les hommes se reconnaissent et toutes les nanas reconnaissent leurs hommes. Et donc, bingo, par ici les exemplaires et par là, la caisse. Ou toute la différence entre un écrivain qui vend et un vendeur qui écrit.

Ceci dit, et blague à part, Houellebecq écrit tout de même vachement bien. Même si certains trouvent qu'il n'a pas de style, ben, on peut tout aussi bien considérer que cette prétendue absence de style est, en fait, un style en soi. De toute façon, style ou pas, rien que la composition de ses romans vaut déjà le détour. Sans parler de l'érudition phénoménale de ce mec. Non non, l'homme recommande vivement.   

10:21 | Commentaires (0) |