12/07/2013

Inanité

 copie-de-dscn1111.jpg

La ville est vide. L'agenda et la messagerie de l'homme aussi. Autour de lui, y a rien qui bouge. Même pas le vibreur de son GSM. N'a pas l'habitude de ce genre d'inaction, l'homme. Accentue encore en lui ce sentiment d'inanité qui, déjà en temps normal, ne cesse de le tirailler. Quoi? Naaan, inanité et onanisme c'est pas la même chose. Hein ? C'est parce qu'y a deux "n" dans les deux que vous pensiez que... ? Ben, dans anonner y a plein de "n" aussi et pourtant ça n'a rien à voir non plus. Encore une chance, vous qui anonnez du matin au soir... z'auriez l'air beau sinon... Non mais attend, c'est vrai quoi... Et donc l'homme est en pleine décompression. Genre baudruche à moitié dégonflée. Sur une mer sans vague et sans vent. Avec zéro beaufort dans les voiles. Alors ça fait un peu radeau. Un peu dérive. Un peu naufrage. Et l'homme n'aime pas trop ça. Et puis ces chansons de Johnny qui hurlent quelque part dans sa tête : allumeeeez le feu, allumeeeez le feu-eu-eu... Et aussi : qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie...  

14:59 | Commentaires (1) |

Commentaires

Simple moment de pause, pas de quoi s'affoler ! C'est l'heure de prendre son temps, de penser à soi, rien qu'à soi... C'est pas bien le rythme qui se casse de temps en temps ? Mais si !
Profite bien de ce calme, ça va changer bientôt !!!
Bon dimanche Homme !

Écrit par : Zosio | 14/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.