09/07/2013

Koala

 

290px-Koala_climbing_tree.jpg

Alors aujourd'hui, réunion. Autour de la table : une directrice générale de l'un ou l'autre machin, une directrice générale adjointe de l'un ou l'autre bazar, le président de l'un ou l'autre comité de direction, une conseillère de l'un ou l'autre cabinet de l'un ou l'autre ministre, une autre conseillère d'un autre cabinet et... l'homme. Tout ce petit monde, sympa, professionnel, brillant, novateur, passionné et passionnant, vraiment, mais surtout, surtout, 25 ans plus jeune que l'homme... Et ça, l'homme l'a senti. S'est senti un rien dépassé, le mec. Intellectuellement grillé. Pataud, pas à l'aise, pas chez lui. Un koala parmi les gazelles. 

Maintenant faut savoir, et ceux qui suivent le blog de l'homme le savent, et les autres qui ne le suivent pas le savent maintenant aussi, l'homme est dans la course pour une big promo. Genre CEO, niveau PDG, gabarit big boss, façon "je parle, tu écoutes". Alors, une fois rentré à son burlingue, il a une nouvelle fois parcouru les noms des gisquettes et petzouilles du comité de sélection qui sélectionnent les gisquettes et les petzouilles qui sont candidats. Et là aussi, rebelotte : et je te préside ceci, et je te directeur cela, et je te prof de management, et je t'expert en machin-truc, et je t'expérience en machin-chose.

Alors l'homme a été saisi. D'une sorte de découragement. D'une sorte de panique. D'une sorte de remise en question. Et s'il avait commis une erreur monumentale en s'engageant dans cette course à la promotion? Et si, dans un moment d'aveuglèment, d'euphorie, il s'était sur-estimé? Aaah, il le voit déjà, le magnifique mur qu'il va prendre en pleine bouille.

Alors, en désespoir de cause, il a relu le plan de gestion qu'il a dû introduire pour défendre sa candidature. Pfff... bon... voyons voir... qu'est-ce que j'ai encore pondu, au juste... euh... aaah ouais... c'est pas mal, ça... pas mal tourné... bien écrit, en fait... tient la route, ça... allez, ça va aller... quoi ? t'es le meilleur, mon pote.

Enfin, on verra. Toute façon, pas jouée, hein, cette singerie...

20:38 | Commentaires (2) |

Commentaires

Eh ! Quand on postule, il faut pouvoir assumer le fait de ne pas être choisi. Ne pas être choisi ne veut pas dire qu'on est mauvais, c'est seulement qu'il y avait "meilleur" (d'apparence en tous cas). Et puis, tant qu'à faire dans les lieux communs: qui ne tente rien n'a rien (sauf peut-être le regret de ne pas avoir tenté).
Puis, t'es champion en blog hein !
ça doit compenser... Faut l'ajouter à ton CV ça !

Écrit par : Zosio | 10/07/2013

Répondre à ce commentaire

Merci :-)

Écrit par : Un homme à Zosio | 11/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.