25/06/2013

(Im)prudence

 

laetitia_casta_8.jpg

Y a des fois où l'homme en a marre d'être prudent, de prendre des précautions, de faire gaffe et autres trucs qui inhibent, qui freinent, qui font qu'on reste professionnel, social, amical, raisonnable et tout et tout, bref, qui font surtout qu'on est pas soi-même. A vachement envie des fois de se libérer, le mec. De se lâcher. De faire pour une fois ce qu'il a réellement envie de faire. De dire ce qu'il a réellement envie de dire. D'écrire ce qu'il a réellement envie d'écrire. Sans réfléchir, pour une fois, ni aux suites possibles, éventuelles, probables, ni à ce que les autres pourraient possiblement, éventuellement, probablement penser de lui, ni à la possibilité, l'éventualité, la probabilité de prendre, au final, un râteau en pleine poire. Aaah s'offrir une magnifique dose d'imprudence, un bras d'honneur bien pesé, un médium bien tendu, à tous ces barjots et à toutes ces pétasses qui le gonflent, qui le pompent, qui lui cassent les noix... Non mais attend, quelle délivrance ça doit être, hein... Tu rencontrerais Laetitia Casta après trois mois de traversée en solitaire de l'Atlantique que t'aurais pas un orgasme aussi orgasmique, hein, c'est l'homme qui te le dit.             

20:20 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.