22/06/2013

Dure

Il fallait pas me croire un chêne,

Alors que je n'étais qu'un gland

Prenant ma peur pour de la haine

Ils m'ont brisé comme un enfant

 

Aaah, c'est tout l'homme ça. Et s'il y a une chanson au monde dans laquelle il pourrait se reconnaître, c'est bien dans celle-la. Alors Sardou, on aime ou on aime pas, mais tout de même, quelle puissance dans cette musique et quelle force dans ces paroles... 

 

10:22 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.