26/05/2013

Egoïsme

 

delphine-3055.jpg

En vieillissant on devient de plus en plus égoïste. Ce qui est moche. Mais comme en même temps on a de moins en mois de sentiment de culpabilité, la combinaison des deux fait que c'est tout à fait confortable. On se dit merde, j'ai plus des masses d'années, de santé et de qualité à vivre, alors à partir de ce jour et jusque désormais je vis pour moi tout seul. Et fais ce qu'il me plaît. Les autres n'ont qu'à se faire voir chez les Grecs. Ai assez donné, maintenant je prends. Et qui m'aime me suive. Et qui ne me suit pas n'à qu'à en aimer un autre. Non non, c'est clair, à partir d'un certain âge l'égoïsme cesse d'être un défaut pour devenir une nécessité. C'est que les vices et les vertus ont, comme toutes choses, eux-aussi une durée de vie limitée. Après ils deviennent interchangeables. Et finalement se subsitituent les uns aux autres. 

13:05 | Commentaires (2) |

Commentaires

Tenez, tenez, tenez !
Je pensais justement à la même chose ce soir, et pourtant, je ne suis pas cocotte minute (à comprendre casserole à vapeur hein !)
Pas facile hein de rentrer du boulot et de changer de personnage sur le champ !
Fais gaffe à tes artères !

Écrit par : Zosio | 26/05/2013

Répondre à ce commentaire

S’aimer, prendre soin de soi et vouloir vivre heureux, ce n’est pas de l’égoïsme ...
Aussi, beaucoup de nos bonheurs viennent des autres, non ?
Alors .... pas la peine d'être avare de soi-même !

Écrit par : Marie L | 28/05/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.