31/12/2012

Facebook

 

hide-it-pro-cachez-vraie-vie-privee-L-387vC9.jpg

Ce qui est comique avec Facebook c'est que d'un côté on met son profil dessus pour être dans le coup, pour être connu et reconnu par le plus de monde possible, pour rester en contact partout et toujours, pour se créer un méga réseau d'amis et avoir plein de potes, pour partager sa vie, ses expériences et ses émotions, bref, plus social que ça t'es mort, mais que d'un autre côté, ben, faut tout de même pas trop pousser non plus, on veut bien jouer la transparence ma non troppo hé, l'ouverture d'accord, mais alors à obturation variable. Et donc celui-là peut voir ceci mais pas ça, celle-là peut lire ça mais pas ceci, et je te filtre, et je te bloque, et je t'empêche de, et je te désactive que c'est pas beau à voir. En fait personne n'a de secrets mais tout le monde se planque. Se cadenasse. Tourne à double tour ses paramètres de confidentialité et d'identification. Bizarre ça, non? Aaah mais attention, hein, y a aussi encore quèque chose comme la vie privée, le respect de la vie privée, la loi sur la vie privée. Ah bon! Non non, de nos jours tout le monde est très à cheval sur sa vie privée, hein. Pour rien au monde on ne veut être privé de sa vie privée, hein. Ah bon. Maintenant on peut se demander si tout ce mic-mac sur la protection de la vie privée ne veut tout simplement pas dire que tout le monde a une vie cachée... 

Bon, sur cette dernière bafouille de 2012, l'homme vous souhaite un bon réveillon, une bonne année, une bonne santé, une bonne doufe et une bonne gueule de bois. Pour sa part, il descend tantôt sur Anvers pour y faire le singe dans l'un ou l'autre hangar à la con. Allez, courage ! C'est juste un mauvais moment à passer... 

14:18 | Commentaires (3) |

Commentaires

Singe bien :-)

Pour ma part, comme je n'aime pas trop singer et que trouver des excuses pour ne pas le faire n'est pas toujours évident, depuis 12 ans, j'ai un alibi en béton : je bosse.
Soit le jour même (comme cet année), soit le lendemain (et donc aller dormir tôt car à 0730Hr, hop, sur le pont moussaillon, et sans la moindre trace de quoi que ce soit de licite ou illicite dans le sang ou l'haleine) ...
J'aurai une pensée émue pour vous tous qui ferez le décompte ... Cinq ... Quatre ... Trois ... Deux ... Un ....
Ce sera, pour moi, la dernière fois : le sinistre de tutelle (belle expression, ça "de tutelle" .... genre t'es trop con pour te gérer toi-même ... et, oui, maintenant que vous le dites, c'est un ministre ... mais comme c'est un sinistre ce gars-là, voilà), bref le politicard qui gère le ministère, a décidé que mon service ne sert à rien et donc sera dissout le 07 janvier prochain.
Je ferai donc autre chose après la rentrée scolaire de janvier.

Écrit par : Marc | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

Tout changement est une opportunité : faut savoir la saisir, c'est tout...

Écrit par : Un homme à Marc | 02/01/2013

Répondre à ce commentaire

Elle est déjà saisie :-)
Je peste juste un peu de voir un retour vers le passé énorme.
S'il le pouvait, il remettrait le service militaire en route !

Me concernant, j'ai tourné la page : "La Garde meurt mais ne se rend pas" : elle est morte, je ne nostalgierai pas.
Prochain job (ou défi, au choix) : offrir aux clients des services qu'ils n'ont pas encore en utilisant la technologie existante et (très) sous-utilisée dans mon nouveau service.
je sens que cela va me plaire :-)

Écrit par : Marc | 03/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.