13/12/2012

Soirée

 

size_500_500_F10302n0159xjahA.jpg

Ce soir, et même cette nuit, l'homme est seul. Jade est à Paris. Alors, comme il n'a rien à scribouiller de spécial because bosse tellement qu'il ne vit plus, voici un petit compte-rendu de ce qu'il a foutu. Quoi ? N'en avez rien à cirer ? Et ben tant pis, m'en fous, faudra faire avec. Alors voila. Est rentré à l'appart vers 18h et s'est envoyé une tite bière, comme d'hab quand il rentre le soir. Pendant la journée il touche pas une goutte d'alcool, question de laisser reposer son foie mais aussi because faut pas mélanger boulot et goulot (aaah elle est pas mal celle-la... m'y attendais pas, tiens... aaah la magie de la création littéraire...). Ensuite il a repassé ses chemises. Coup de bol, y en avait que deux. Puis il a bouffé. Pas la saucisse au jus de viande et purée de brocolis, comme marqué sur la boîte (4 min à 750W) mais les petits riens qui glandouillaient dans le frigo : un peu de salade de thon piquante, une tranche de jambon et un reliquat de roquefort "Papillon". De toute façon bouffer chaud quand on est tout seul à table, ben, ça manque de chaleur. Entre-temps il a allumé la télé. C'est pas mal, ça fait du bruit, ça cause, mais ça ne vous répond jamais. Alors, point de vue compagnie, c'est plutôt bof. Et donc, l'homme s'envoie encore une tite bière, question de se consoler. Après, il a allumé son laptop. A répondu en rafale aux mails qu'il n'a pas eu le temps de lire cette après-midi, vu qu'il a fait une présentation d'un de ses projets, en powerpoint avec plein de slides et de templates, de schémas de toutes sortes, d'organigrammes de toutes les couleurs et de flèches dans tous les sens. Ce qui est marrant, puisque Jade faisait exactement la même chose, mais elle, à Pèèèrisse. Non non, à eux deux font la paire, hein, point de vue présentations. D'ailleurs, c'est vrai qu'ils présentent bien (ok, un rien foireux le jeu de mots mais l'homme est un rien fatigué aussi, alors...). Après les mails, s'est versé une rasade de pinard, le mec. Un Médoc Château Laujac 2009 de derrière les fagots. Super bon. Puis s'est mis tout nu sous la douche brûlante (oh ! éh ! les gamines, arrêtez de vous bousculer devant le trou de serrure, y en a pour tout le monde, hein...). A ensuite revêtu son corps d'Adonis, mais alors en plus beau et sentant bon le gel douche Hugo Boss de partout (quoi? ouais ouais là-aussi... petites coquines va), d'un délicieux peignoir bleu ciel en éponge tout gros et tout chaud, et enfin s'est mis à écrire ce machin à la noix.    

20:31 | Commentaires (2) |

Commentaires

Comment ? L'homme nous écrit tout nu sous son peignoir ???
Les gisquettes elles se sentent plus sur ce coup !!!

Écrit par : zosio | 14/12/2012

Répondre à ce commentaire

Ouais madame, tout nu... :-):-)

Écrit par : Un homme à Zosio | 14/12/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.