05/01/2013

Vue

4274305910.jpg

Décidément, la vue est une drôle de chose. Surtout chez les hommes du sexe masculin, qui ont tendance à voir plein de trucs là où de prime abord y a rien à voir. C'est qu'il existe dans le cerveau mâle - si si, cet organe existe - une fonction "vision fantôme", un mode de vue qui lui permet d'entrevoir un objet - en général, celui du désir - en filigrane de ce qu'il aperçoit réellement. Bon, vu qu'en plus de vos facultés intellectuelles dérisoires, c'est le weekend et que vous êtes fatigués, l'homme va simplifier et faire dans le concret : lorsqu'un mec croise une nana affolante en rue, ben, il la mate bien sûr telle qu'elle est, fringuée et tout, mais aussi, et en même temps, selon ses niveaux testotéroniques du moment, plus ou moins nue (avait presque écrit "à poil", l'homme, mais par respect, admiration et dévotion pour la féminité, c'est retenu. Pas beau, ça? Ah bon!). Et attention, pas uniquement les obsédés, hein. Tous. C'est tellement vrai qu'il en est carrément issu des expressions tout à fait courantes dans le langage courant par les temps qui courent, par exemple "déshabiller du regard". Ou encore "dévorer des yeux". Ce qui est tout un programme, hein. Et 16+ en plus. Car quand un mec dévore une gisquette des yeux, en réalité, dans son imagination (et donc pas en réalité, en fait, même si l'imaginaire existe sans être vraiment réel... quoi ? ok, ça va, j'arrête...), il la dévore surtout avec la bouche. Et souvent à des endroits genre j'vous dis pas, hein. Non non, les visions des hommes, ça n'a rien à voir avec celles de Bernadette Scoubidou à Lourdes, hein... ça c'est clair.

12:05 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.