28/09/2012

Respect

 

Skinlayers.png

Alors là, les filles, l'homme le dit haut et fort : respect ! Non non, respect est le mot qui convient pour toutes ces nanas qui, à grands coups de cire, se laissent régulièrement lisser le triangle des bermudes, genre toile cirée avec juste une petite bande d'attérrissage au milieu. Non mais c'est vrai, faut le faire, hein. Avec son abcès absurde (voir sa bafouille précédente) l'homme sait de quoi il parle. Because avec ses sparadraps qui collent soi-disant pas, ben, elle l'a bien eu, la pharmacienne. La pharmachienne, oui ! Colle comme du Pattex extra strongue, son sparadrap microporeux. Microfoireux, oui ! Plus même, mégafoireux. S'est arraché les poils, la peau, les pores, le stratum corneum, le stratum lucidum, le stratum granulosum, le stratum spinosum, le stratum germinatum, bref, le derme, l'épiderme, l'hypoderme et même le pachyderme, le mec, en enlevant ses compresses à la noix, qu'il s'était joyeusement collées précisément, juste à côté des noix. Zone sensible, s'il en est. Après cette expérience douloureuse, ponctuée de maints nom-di-dju-de-nom-di-dju-de-nom-di-dju-de-putain-de-bordel-de-brol-à-la-con, le sparadrap avec boîtier, dévidoir et tout le bazar a prestement valsé au fond d'une des armoires de la salle bain, style oubliettes, mention "plus jamais". Non non, le sparadrap microporeux 3M c'est bien pour le SM mais sinon t'oublie. Ceci dit, l'homme va beaucoup mieux. Merci.

18:20 | Commentaires (2) |

25/09/2012

Bulletin

 

1292497977_147200506_20-Male-Waxing-at-Brazilian-Waxing-Studio-London--1292497977.jpg

D'accord, c'est la rentrée des classes, mais sur ce coup l'homme va pas causer bulletin scolaire, plutôt bulletin médical. Because l'homme est un rien pas bien. Non non, pas la peine de se précipiter chez le fleuriste du coin. Question fleurs et couronnes, c'est sympa et tout, mais c'est pas nécessaire. Because ce qu'il a, c'est pas grave. Enfin pas grave, faut voir. En fait, l'homme est un mec qui a une sorte d'espèce d'abcès. Quoi? Naan, pas aux dents. Beaucoup plus au sud. Une région nettement plus stratégique. En plus, une zone pas vraiment statique. Enfin, pas chez lui en tout cas. Disons même, plutôt élastique. Quoi? Naaan, pas vraiment non plus, petites coquines. Mais tout de même, juste à côté, hein. A droite, dans le bas de l'aine. D'accord, c'est l'automne et le bas de laine est de saison, mais tout de même, l'homme aurait pu se passer de cette singerie, hein. Et donc il vient de reprendre la moitié du stock de la pharmacie du bled, le gars : antibiotiques, gel iso-bétadine, compresses machin-truc et, last but not least, sparadrap. Mais attention, hein, pas n'importe lequel. Du microporeux s'il vous plaît. Qui colle pas. Enfin, pas trop. Because se soigner d'accord, mais se taper un brazilian wax deux fois par jour, là, l'homme botte en touche, hein. Faut pas exagérer non plus... Quoi ? Naaan j'ai pas l'adresse du mec de la photo.   

18:17 | Commentaires (2) |

23/09/2012

Passion

 passion_night_1.jpg

La passion et l'amour, l'homme a toujours été fasciné par ces deux thèmes. Ou plutôt ces deux visages d'un même t'aime, puisque dans les deux cas, les mots qu'on murmure restent les mêmes. D'abord il a longtemps cru que passion et amour c'était la même chose. Puis que la passion venait en premier pour ensuite, en un subtil fondu enchaîné, se fondre dans l'amour. Aujourd'hui, il est persuadé que passion et amour sont deux élans totalement distincts, de natures intrinsèquement différentes, voire antagonistes. Et au final, même incompatibles. Car cet homme et cette femme, une fois qu'ils se sont aimés de passion, ne pourront plus s'aimer d'amour. Comme si l'intensité de leurs moments passionnels aurait bouffé, dévoré, flambé tout l'amour qu'ils auraient connu autrement pour le restant de leur vie. Et donc, s'il existe des amours qui finissent bien, la passion par contre finit toujours mal. C'est d'ailleurs ce qui fait sa beauté.

10:37 | Commentaires (2) |

21/09/2012

Cadeau

C'est beau, c'est bien, c'est belge, c'est Arno. Et le dernier Arno, encore bien ! Tout frais et tout chaud ! Alors qu'est-ce qu'on dit ? Merci l'homme ! Ah bon !

 

13:16 | Commentaires (1) |

19/09/2012

Veillée

 

11-refusecc81-acceptecc81.jpg

Ce soir, veillée d'armes. Because demain matin, big réunion avec son boss et trois consultants. Objectif : en mettre plein la vue. Because l'homme, aujourd'hui, a l'informatique d'une bonne moitié du bazar en main et aimerait bien, s'y a moyen, si c'est pôssib, avoir l'IT de TOUT le bazar en main. Pas du bel objectif, ça? Ah bon. Et donc, a préparé son coup comme un chef, le gars. A rédigé deux documents sur l'organisation IT, où il étale sa vision sur les challenges, les forces, les faiblesses, les points d'améliorations. Où il cause niveau impacts sur l'organisation, sur les ressources financières et humaines. Où il en met une couche sur le risk management, le change management, le program management, et tout le toutim. La totale, quoi. Non non, s'est un rien lâché, le mec. Mais attention, hein. C'est pas sans risques, cette singerie. Si les consultants trouvent que c'est nul et dégomment l'homme avec ses papelards, sa vista et ses délires à la con, il peut dire bye-bye à ses ambitions. Mais faut pas exagérer non plus. Si la mayonnaise ne prend pas, ben, il terminera sa carrière tout bêtement, peinard, en roue libre, dans un environnement où il nage comme un poisson dans l'eau, avec plein de petzouilles et de gisquettes autour de lui qu'il connaît bien, qu'il aime bien et qui l'aiment bien. Alors, no stress. Bosser d'accord, mais dans le fun, hein. Important, ça.   

20:55 | Commentaires (0) |

17/09/2012

Lendemain

 

494804165_small.jpg

Le mariage du fiston, samedi passé, a vraiment été super bien. S'est même surpris, en voyant ses fils à la maison communale, à l'église et tout ça, à se dire que tout compte fait, ben, il avait pas fait du trop mauvais boulot, le gars, en tant que père. Même s'il aurait sûrement pu faire mieux. Because n'a pas toujours été là, et quand il était là, pas toujours été disponible, n'a pas toujours eu la patience qu'il aurait dû avoir etc etc etc... Ceci dit, les lendemains de fêtes, même quand elles sont bien, ben, l'homme est toujours mal. Tant de gens, tant de conversations, tant d'émotions, tant d'agitation, tant de bruit, tout ça fait que le(s) jour(s) d'après il se retrouve à chaque fois fragilisé, anxieux, fiévreux. Tout tremblant à l'intérieur. Et là, il a beau respirer, inspirer et expirer de son mieux, rien n'y fait. Le seul remède : fuir dans le sommeil et espérer qu'au réveil le sable mouvant du mal-être, cette fange marécageuse qui d'une manière ou d'une autre, et sans raison, l'a envahi par tous les pores, jusqu'à le remplir de la tête aux pieds, soit redevenu enfin solide. Pour qu'il puisse à nouveau prendre pied, se relever et continuer. Demain sera mieux.   

13:33 | Commentaires (1) |

14/09/2012

Mariage

0.jpg

Le fils de l'homme se marie demain. Lorsqu'il a annoncé son mariage, lors de son anniversaire, en juin l'année passée, sa mère était là. Aujourd'hui, elle n'est plus. Et donc l'autre soir, il a demandé à Jade si elle voulait bien le conduire à l'autel. Une Jade toute émue, toute émotionnée, et toute surprise par cette demande qu'elle n'attendait pas. Car au-delà de la symbolique du geste, il révèle tout de même, quelque part, la place qu'elle occupe et l'importance qu'elle revêt pour lui. Et ça, c'est bien.

13:59 | Commentaires (3) |