10/09/2012

Solo

 

maitres-desordre-quai-branly-282x300.jpg

Quoi ? Naaan, l'homme fait pas dans le mercantilisme à cinq balles, le product placement vite fait, la pub camouflée ou un truc du genre : avec solo il cause pas margarine, il veut simplement dire qu'aujourd'hui il se farcit la soirée tout seul, le gars. Et la nuit aussi. Because Jade jusque demain en France, avec sa petite valoche pleine de présentations en Powerpoint, de budgets en Excel et de La Prairie pour son teint. Quoi ? Naaan, inutile de vous bousculer au portillon pour lui fourguer vite fait vos adresses mail, vos numéros de portables et autres pseudos à contacts : l'homme est sérieux, monogame, fidèle et tout, hein. C'est vrai, quoi. Non mais attend, pour qui on le prend là, hein !? Bon, ceci dit, la soirée est tout de même plutôt bof, hein. Plutôt genre pfff aussi. Avec personne à charrier, à taquiner, à agacer, à titiller. Personne avec qui déconner, jouer, flirter. Et tant qu'à faire, le cas z'échéant, embrasser, allumer et embraser. Aaah évidemment, vu d'un autre côté, y a des avantages aussi. Pouvoir en toute liberté - et impunité - larguer son falzar sur la première chaise venue, caler ses pompes n'importe où dans l'entrée ou taper ses chaussettes dans le canapé, c'est pas mal non plus, hein. Quand au calebard, là, je vous dit même pas où il vole, hein. Et aussi, pour une fois, échapper à tous ces programmes télé pour nanas, genre séries hostos à la guimauve, despérète housse waïves ou CS Aïe Nouille York, qui nous gavent et nous gonflent que c'est pas beau à voir, nous font râler des barres, exclamer que c'est débile, totalement nul, que si c'est comme ça, ben, on va dormir. Non non, vu comme ça, y a du bon aussi. Et à propos de bon, le steak hâché et les haricots blancs sauce tomate sont en train de chauffer in ze kitchen, alors vous laisse vite fait, hein, le gars.         

19:15 | Commentaires (2) |

Commentaires

Bon appétit :-)

Écrit par : Marc | 11/09/2012

Répondre à ce commentaire

Merci, mon commandant :-)

Écrit par : Un homme à Marc | 11/09/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.