08/09/2012

Esprit

 

y1pyEhWalLhrYNW4y-Wcyr-786gLJKHMU6fFgvWZYTBnFh_1GQXWwl_j1IebDcBp2B1o75X704uE9Y.jpg

En fait, les plus grands emmerdeurs, c'est pas les autres. Le plus grand emmerdeur c'est notre propre esprit. Qui nous catapulte à tout bout de champ dans un avenir pas toujours rassurant ou sans crier gare nous botte en arrière, dans un passé pas toujours rose. Ou nous condamne vite fait aux travaux forcés, alors qu'on a rien fait. Non mais c'est vrai, nous souffle tout de go qu'on doit laver la voiture et, avant qu'on s'en rende bel et bien compte, on est déjà là avec not' p'tit seau, not' p'tite éponge et not' p'tite peau de chamois à astiquer notre caisse comme si notre vie en dépendait ! C'est comme ça qu'à force de faire ci, de faire ça, de faire plein de trucs, on se retrouve en fin de journée à se gratter le crâne et se dire encore un jour de passé et me suis aperçu de rien, moi. Non di dju, j'ai roupillé ou quoi ? Mais en attendant, c'est une journée de moins. Déjà qu'on en a pas des masses. Et qu'on sait pas combien il en reste. Alors que faire? Ben, faut bien se dire qu'une pensée n'est pas un fait. Que c'est pas une réalité. Heureusement d'ailleurs. Si tous les fantasmes de l'homme devenaient réalité, ben, bonjour les dégâts, hein. Non non, les idées, les émotions, les états d'âmes, tout ça existe bien sûr, on en est bien conscient et tout, mais pas plus que ça, hein. Because ça va, ça vient... C'est comme des dauphins qui soudain surgissent à la surface de l'eau pour aussitôt disparaître sous les flots. Et donc faut surtout pas se laisser dominer. Plutôt laisser filer.

Alors pour les petzouilles et les gisquettes qui se demanderaient des fois d'où vient tout ce philosophique à cinq balles, ben, c'est simple. L'homme, ce matin, a sorti son Philips 8030 Intellicare et sa planche ProActive de même marque, et s'est tapé le repassage de ses chemises comme un chef. Alors, comme y en avait cinq, ben, a eu comme le temps de gamberger à son aise, le mec. Et si vous trouvez que tout ça c'est pas super génial, ben, n'avez qu'à repasser... mmmwwwoouuaahahaha... m'escuse, c'est le soleil...         

15:53 | Commentaires (2) |

Commentaires

Et oui, les tâches ménagères et répétitives laisse l'esprit voguer au loin, et parfois même, au plus profond de l'âme...

Écrit par : Moi | 10/09/2012

Répondre à ce commentaire

Berk, les tâches ménagères .... très peu pour moi !
Je préfère de loin rêver éveillée :-)

Écrit par : Marie L | 10/09/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.