31/08/2012

Sang

 

pb_y9ta1275123038.jpg

Cette fois, les dés sont jetés. Demain, plus rien ne sera pareil. Cela faisait des mois que le formulaire traînait dans ses tiroirs. Dix fois, vingt fois, qu'il l'avait pris en main et remis à sa place, avec un pfff de "pas envie". Un papelard plein de rubriques et de cases à cocher, et dont un nombre impressionnant était d'ailleurs déjà coché. Et à côté, un récipient vide, en plastique transparent, avec un bouchon rouge vissé dessus. Z'avez pas idée combien de fois, rien qu'à leur vue, il a murmuré ces trois simples mots, résumant de manière saisissante son état d'âme le plus intime : me fait ch... Mais aujourd'hui l'homme a pris son air le plus décidé et a décidé que décidément sa décision était prise. Fini toutes ces tergiversations infantiles, ces procrastinations stériles et ces hésitations débiles, ce matin il ira jusqu'au bout. C'est à dire, jusqu'à la polyclinique. Où il a déposé son petit pot de pipi, qu'il a d'ailleurs rempli avec une étonnante précision, sans le moindre débordement et qui plus est, sans rien renverser, ce qui, pour un empoté de son calibre, est tout à fait renversant. Non non, se révèle être un véritable champion du contrôle uro, le gars. Pourrait jouer facile dans Miction Impossible IV, le mec ! Et s'est ensuite, stoïque que c'est pas possible, docilement prêté à l'incontournable et fatidique prise de sang. Et s'il dit que demain, plus rien ne sera pareil, c'est because il sait très bien que les petzouilles en blanc vont lui trouver des tas de trucs qu'il a trop ou pas assez, niveau foie, reins, prostate, sucres, graisses, cholestérol, bénécol, glycol et autres bazars catégorie pas de bol. Aaah il aura tout fait pour ne pas tomber entre les mains de la médecine, l'homme, mais là, ça devait bien arriver un jour... D'autant que le temps n'arrange pas les choses.   

13:01 | Commentaires (1) |

Commentaires

Compassion profonde ...
Faudra que je fasse ça aussi un de ces siècles.
Mais .... Ben oui : Fait ch*** ;-)

Écrit par : Marc | 01/09/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.