03/08/2012

Bol

Yééé, sur ce coup l'homme a du bol : y a de la connection, de la bande passante et tout... et donc il vous tape vite fait un p'tit post en direct de la chambre où il crèche... Juste pour dire que maintenant qu'il est les pieds dans l'eau, le bide au soleil et la bouille en chomage technique, bref, maintenant qu'il bosse pas, ben... il se demande justement pourquoi, au fond, tout compte fait, il bosse d'ordinaire. Alors voyons voir... aaah pour le pognon, évidemment. C'est déjà pas mal, hein, comme raison. Mais à bien y réfléchir, c'est pas la seule. Ni même la plus importante. Car si on bosse c'est surtout parce qu'au boulot on représente quelque chose, on signifie quelque chose. On a quelque chose à dire. Bref, on est quelqu'un. A quel que niveau que ce soit. Qu'on soit PDG ou le gars qui nettoie les cagoinses, on a besoin de nous. Et si pas de nous en tant que personne, au moins de nous en tant que petzouille qui remplit une fonction. Et ça c'est important. Tu bosses pas, t'es plus personne. Tu comptes plus. T'es plus rien. Plutôt inquiétant comme constat, non ? Et donc ça promet, le jour où l'homme s'arrêtera de bosser... 

15:04 | Commentaires (2) |

Commentaires

Le jour où l'homme s'arrêtera de bosser... il se rendra compte que même sans "fonction", il existe et est important.
Pour Jade, par exemple ...
Ou, qui sait, pour lui-même.

Écrit par : Marc | 03/08/2012

Répondre à ce commentaire

Mwouai, en fait même quand tu bosses, que t'es en fonction ben ... t'es pas grand chose.
T'es muté, t'es pensionné ou pire t'es mort et .... si vite oublié, remplacé !
Y a donc intérêt à exister pour soi, avant tout ... pour soi !
Passe de bonnes vacances

Écrit par : Marie L | 07/08/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.