13/07/2012

Trinité

 

20%20AFTER%20ROUBIEV%20LA%20SAINTE%20TRINITE.jpg

En fait, l'homme porte trois lui en lui : celui qu'il est réellement, celui qu'il voudrait être et celui qu'il croit devoir être. Aaah pas facile à trimballer, hein, comme trinité. Surtout quand on est pas Dieu, pour qui c'est pas un problème d'être à la fois, et les doigts dans le nez, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Un truc d'ailleurs que l'homme, malgré les tonnes de cours de catéchisme, de messes et de communions, petites et grandes, qu'il a dû se taper pendant son enfance et adolescence, n'est jamais parvenu à piger. Probablement aussi la raison pour laquelle il parvient si difficilement à se piger lui-même. C'est que c'est dur dur, hein, de vouloir être charismatique et brillant alors qu'on est asocial et ronchon, et qu'en plus on croit devoir être enjoué et empathique. Pas évident à combiner, hein, ce mic-mac. Mais bon...    

10:21 | Commentaires (1) |

Commentaires

J'ai résolu ma trinité par une thérapie, je peux, enfin, me consacrer uniquement à MOI, mon moi profond, celui qui exprime ce qu'il pense, sans ambiguité...
C'est assez reposant en quelque sorte !

Écrit par : Moi | 13/07/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.