01/05/2012

Congé

 

2466718659_aac587d525.jpg

L'homme aurait voulu passer un jour ou deux à Reims en Champagne pour se rincer au champagne mais Jade n'a pas envie de faire sa valoche et le voila donc voué à glandouiller à longueur de journée. Et à langueur de journée aussi. Avec en plus ce dimanche de la fête du travail qui tombe un mardi, c'est à dire aujourd'hui. Etre en congé quand tout le monde bosse, ça c'est bien, mais en congé quand tout le monde est en congé, c'est plutôt bof, hein. Surtout quand y a partout plein de cortèges et de manifs avec plein barjots avec plein de drapeaux, de casquettes, de sifflets, de panneaux, plein de hauts-parleurs et de beaux parleurs qui gueulent sur des estrades que maintenant y en a marre, que ça doit changer et que sinon on verra ce qu'on verra. Et puis qui chantent l'Internationale, le poing levé. Mais pour qui en réalité c'est le jour par excellence pour faire leur beurre et vendre leur marchandise. Comme ce président de syndicat rouge de chez rouge qui fonde une société patrimoniale pour y planquer ses biens immobiliers et échapper ainsi aux impôts ou cette ministre socialiste avec villa et piscine dans une des communes les plus huppées du pays. Aaah à leur place, l'homme chanterait aussi, hein. Et de bon coeur en plus. Chanterait à tue-tête, le mec. Chanterait même la Marseillaise et la Brabançonne, s'il le fallait. Aux armes citoyens... Et justement, ça lui fait mal au coeur, à l'homme, tous ces braves et laborieux citoyens qui non seulement se font rouler dans la farine mais qui en plus en font une fête.

10:41 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.