24/04/2012

Bêta

 

christina-hendricks_590x5838.jpg

Avant les nanas cherchaient une relation bien durable, bien stable et tout avec un mec qui avait assez de pognon pour les protéger convenablement pendant longtemps. Paraît que maintenant c'est différent. Elles cherchent plutôt des relations de courtes durées et se foutent du pognon des mecs because elles bossent et n'ont donc plus besoin de protection financière. Sale nouvelle pour les leaders, les gagnants, les meneurs hein, qui se font plein de blé mais qui se voient bottés en touche. Et en plus les gisquettes ça leur fait un double bonus. Because les mecs à pognon, en général, c'est du genre dominant, qui commandent, qui ont une grande gueule, qui n'en font qu'à leur tête, qui n'écoutent personne, bref méga chiants quoi. Et qui en plus risquent de larguer vite fait leur régulière dès qu'ils croisent une jupe un rien plus courte ou plus attrayante. Alors que les paumés, eux, sont plus cool, font sagement ce que leur demande madame, prennent pas trop de risques et surtout pas trop d'initiatives. En un mot, sont plus faciles à vivre. Et plus fidèles aussi. Et donc à bas le mâle alpha, vive le mâle bêta. Ah oui, encore un petit tuyau pour les gisquettes : paraît qu'en temps de crise, les mecs préfèrent les frangines qui débordent généreusement niveau bonnets. Un peu à la Christina Hendricks. En cette époque incertaine et dangereuse, un retour à la sécurité mammaire primaire de la mère, en quelque sorte. Mais pas vraiment le fantasme de l'homme, ça. Au contraire. Aurait plutôt peur d'étouffer dans le flan massif, le mec. Préfère du petit bien ferme. Pfff... allez bon... arrêtons les frais... non mais c'est vrai, qu'est-ce que j'écris moi ici....           

20:41 | Commentaires (1) |

Commentaires

L'Homme vient de faire mon portrait tout craché (femme à fort bonnet avec boulot rémunérant et intellectuellement stimulant vivant en couple - chacun chez soi quand on veut pas ensemble chez moi quand on veut - et mon Jules est du genre congé parental si demain on fait un mini nous alors que je ne pourrais pas arrêter de travailler)...

Écrit par : Caroline | 24/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.