10/05/2012

Questionnement

 

MPj03155980000[1].jpg

Une des hantises récurrentes de l'homme - et il en a quelques-unes, c'est moi qui vous le dit - est de perdre la vie sans savoir pourquoi il a vécu. De toute évidence il n'aura pas découvert le feu, n'aura pas inventé la roue, ne sera pas entré dans l'histoire, n'aura pas de statue avec sa bouille sculpturale sculptée dessus. N'aura été finalement qu'un nom. Un nom anonyme, si on peut dire. Une poignée de lettres, entre une date d'apparition et de disparition. Rien qu'à l'idée, il angoisse, le mec. Alors, s'y a pas de réponse au pourquoi, serait peut-être plus malin de se poser la question du comment il a vécu. Aaah, pas con ça, comme option. Alors voyons voir... comment il a vécu... ben... euh... ici non plus, son passage terrestre n'aura pas vraiment été un feu d'artifice, hein. Ni un feu de joie. Ou de Bengale. Loin du feu de forêt qu'il aurait tant aimé être, brûlant de vie et flambant la vie par tous les bouts, incendiant le coeur et le sexe des femmes, enflammant l'admiration, l'envie et la jalousie des hommes, feu l'homme n'aura été au final, tout au plus, qu'un feu follet. Une vague et fugace lueur, un instant vacillante et aussitôt éteinte. Mais bon, c'est ainsi, il est trop tard et il n'en sera plus autrement. Ceci dit, l'homme n'a pas la moindre idée pourquoi il scribouille toute cette philosophie à la con. Non seulement la femme est l'avenir de l'homme, comme le chantait l'autre, mais en plus elle est la réponse à toutes ses questions. Et l'homme a trouvé Jade.             

18:23 | Commentaires (1) |

Commentaires

Ben, si l'Homme aime une femme et la rend heureuse, tout va bien ! Le reste n'a pas d'importance ! Nous ne sommes pas là pour faire des prouesses, seulement tenter de trouver notre bonheur, notre épanouissement, et tant pis s'il ne laisse pas de marque indélébile. L'important est de se sentir bien avec soi-même...

Écrit par : Moi | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.