17/04/2012

Plaisir

 

plaisir.jpg

Au fond, en y réfléchissant bien, le seul motif pour lequel l'humanité, depuis qu'elle existe, c'est vraiment bougée les fesses et les neurones est le plaisir. Dans tous les sens du mot. Pour ne pas devoir vivre avec la faim, la soif et le froid, les hommes ont inventé les systèmes économiques. Pour ne pas devoir vivre avec la douleur et la souffrance, ils ont inventé les sciences. Pour ne pas devoir vivre avec l'idée de la mort, ils ont inventé la religion. Pour ne pas devoir vivre avec la réalité, ils ont inventé les paradis artificiels. Non non, c'est clairement la recherche du plaisir qui est le moteur de tout. Faut pas chercher plus loin. Et surtout pas du côté des grandes idées genre altruisme, amour du prochain, égalité,  fraternité et autres valeurs morales, éthiques ou philosophiques à la con. Quant à cette autre toute belle valeur, la vérité, là on en parle même pas. C'est l'horreur absolue. Douloureuse, jamais bonne à entendre, toujours dérangeante et donc à éviter à tout prix. Because est tout à fait à l'opposé du plaisir. Est en fait son contraire. Son anti-pôle. Son anti-climax. C'est pourquoi, pour ne pas devoir vivre avec elle, les hommes ont inventé son anti-dote, l'espoir, et, pour être tout à fait sûr, le mensonge. Ce qui fait que nous vivons depuis toujours dans une double réalité. Une fausse que nous entretenons tous avec soin, en jouant notre petit rôle au quotidien, et une vraie, que nous connaissons tous mais que personne ne veut savoir. Tous atteints d'une sorte de schizophrénie volontaire, consciente, délibérée. Et peut-être salutaire.  

12:38 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.