06/04/2012

Croissance

 

croissance_1285838801.jpg

La croissance, la croissance... commence à me pomper, la croissance. On ne parle plus que de ça. A la radio, à la télé, dans les journaux, sur l'internet. La croissance devrait s'accroître, l'accroissement de la croissance décroit, on ne croit plus qu'en la croissance. Non mais c'est une nouvelle religion ou quoi ? On est à l'ère du toujours plus. Toujours plus de technologie qui crée toujours plus de besoins qui crée toujours plus de consommation. Attention, la croissance en soi c'est bien. Par contre, croire qu'elle est illimitée relève de l'égarement intellectuel. Quand vous soufflez dans un ballon, c'est chouette. Il grossit, s'embellit, brille au soleil. Quand vous soufflez encore, il devient encore plus imposant, plus beau et plus brillant. Mais quand vous continuez à souffler, ben, il vous pète dans la bouille et il n'en reste plus rien. Au niveau de nos cellules, c'est du kif. Elles se multiplient, nous font grandir, devenir plus forts, plus résistants et tout, c'est parfait. Mais quand elles s'accroissent trop, ça devient pathologique et ça s'appelle une tumeur. Et ça c'est beaucopup moins bon. Même si on dit que c'est malin (vous apprécierez au passage toute la finesse de ce jeu de mots qui, disons le franchement, frise carrément le génie, si pas civil, du moins littéraire). Conclusion : et si, au lieu de la quantité, on essayait la qualité, hein ? Serait pas mieux, des fois ?   

13:05 | Commentaires (1) |

Commentaires

Bien Homme !
Tu deviendrais réaliste ?
Je crois que chaque système de pensées à ses limites. Y compris le système capitaliste dans lequel nous évoluons, contrairement à ce qu'on a voulu nous faire croire...
Bon WE !!!! N'abuse pas des oeufs !

Écrit par : Moi | 07/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.