27/03/2012

Percussion

 

kodo.jpg

Alors hier soir Jade a emmené l'homme à un spectacle de percussions japonnaises. Un truc qui s'appelle Clodo, Kodô ou un truc du genre. Au Bazar... euh... au Bizar... euh... non, attendez... aah oui, au Bozar, c'est ça, le Bozar. Aaah percutantes, hein, les percussions japonnaises. Des percussions à profusion en plus. Une douzaine de chinetoques du Japon qui cognent avec des petits bâtons, des gros bâtons, toutes sortes de bâtons, à bâtons rompus sur des petits tambours, des gros tambours, des tout petits tambours, des énormes tambours, bref toutes sortes de tambours, ça vous pète dans les pavillons, hein ça. Surtout quand on est assis tout devant, à la troisième rangée, à cinq mètres max de la scène. En ont pris plein les trompes d'Eustache, les tympans, les marteaux et les enclumes, hein, le duo Jade-L'homme. Maintenant faut dire aussi, du spectacle de première, hein. Tout en puissance, en énergie, en synchronisation. Avec après le dernier boum badaboum boum boum un tonnerre d'applaudissements, tout le monde debout, l'enthousiasme délirant. Suivi d'un boum badaboum boum boum bis pour remercier le public. Et ensuite d'un boum badaboum boum boum toute la nuit, dans la tête de l'homme, qui s'est levé aux aurores avec une bouille en bouillie et là où y avait son cerveau un bloc de ciment de chez béton. Aaah la culture, c'est beau. Mais attention hein, ça demande des sacrifices...  

14:40 | Commentaires (1) |

Commentaires

Fais gaffe ! ça aussi ça rend sourd !!!!

Écrit par : Moi | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.