29/02/2012

Empreinte

 5953-empreinte-dans-le-sable-3.JPG

Avant que l'homme ne débarque d'abord dans la vie et puis dans l'appart de Jade, elle a vécu quelques années, deux-trois dans ces eaux là, toute seule. Alors parfois, quand elle est distraite, rêveuse ou absorbée dans ses pensées, ben il lui arrive encore de se saisir quand soudain l'homme sort de la salle de bain ou surgit dans la cuisine. N'a pas encore tout à fait l'habitude d'avoir un mec full-time dans ses meubles, la petite frangine. C'est que la solitude, ça laisse comme une empreinte. Certe pas indélébile, mais qu'on efface pas non plus du jour au lendemain. Et cette empreinte, l'homme, lui aussi, la porte en lui. Ainsi, quand parfois il lui arrive de se dire, à certains moments, sporadiquement, maintenant si j'étais seul je ferais ceci ou cela, ben très vite, quasiment instantanément, il sent à nouveau la morsure glaciale de la solitude. Presque physiquement, tellement elle est vive. Heureusement, aussitôt balayée par une onde de chaleur : Dieu merci, je ne suis plus seul, Jade est là. Et du coup, l'homme n'a plus envie de faire quoi que ce soit tout seul.    

 

 

 

21:56 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.