09/02/2012

Hôtel

 

hotel.jpg

Comme l'hôtel où Jade organise son machin international n'est pas trop loin, hier en fin d'après-midi, elle a proposé à l'homme de passer la voir entre la fin des présentations et le dîner de clôture du bazar. Et donc, au bar, l'homme a fait connaissance avec les sales managers, les general managers, les product managers, bref les managers du machin où elle bosse. In English. In French. In international quoi. Et puis, comme elle voulait se rafraîchir avant le resto, ils sont montés dans sa chambre. Et puis, comme ça faisait un peu rendez-vous dans un hôtel de rendez-vous, ils ont joué hôtel de rendez-vous. Jusqu'au bout. Après, de retour au bar, à nouveau le même bla bla bla, nice to meet you, I am you are? very nice teambuilding and my sister is not a boy, bref les conneries habituelles qu'on dit dans n'importe quel bar de n'importe quel hôtel n'importe où dans le monde. Et puis l'homme s'est barré. Jade avait son dîner avec ses potes/collègues/boss et l'homme a horreur d'interférer, et encore plus de s'imposer. Et donc il est rentré chez lui. Enfin chez eux. A fond la caisse dans sa caisse, qu'il a roulé. Avec dans le coeur un cafard insondable. C'est qu'il en a connu beaucoup trop, de chambres d'hôtel. Avec dedans, beaucoup trop de femmes qu'il croyait pour toujours. Et trop d'amours qu'il croyait définitifs. Si bien qu'elles lui ont collé un traumatisme, les chambres d'hôtel. D'un autre côté, faut dire aussi que la vie n'est rien d'autre qu'un hôtel. Après tout, nous sommes tous de passage.         

10:15 | Commentaires (1) |

Commentaires

Hôtel de passes,hôtel d'impasse...Un hôtel,c'est l'inverse de ce qui devrait être...La seule chose qui ne devrait pas changer c'est les personnes or dans un hôtel,la seule chose qui "est" c'est les meubles.Tous ces symboles de notre interchangeabilité,de notre futilité,l'art conditionné par l'air du temps,par un mini-bar rempli de devoreurs de rêves,par des sanitaires,ces infectants désinfectants nos corps de l'amour...
Je rêve d'une pièce gorgée d'amour ou l'homme et la femme mêleraient leurs plaisirs,leurs désirs,leurs contradictions et leurs déraisons.
Je rêve d'un receuil, mélange de nos âmes,posé au croisement de nos coeurs...
Je rêve de solitude à deux,j'aimerais être la chambre d'un hôte permanent.

Écrit par : Isabelle | 09/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.