24/01/2012

Réception

 

dyn008_original_800_599_jpeg__5bad82f3dfe89e5464a0c13af8468f33.jpg

Hier, réception pour le management de la boîte où l'homme bosse. Que du beau monde. On cause. Il apprend plein de trucs dont on aurait dû l'informer et qu'on ne lui a pas dit. Y a plein de machins qui se passent et qu'on lui a caché. Plein de choses qui sont organisées et où il n'a pas été invité. Evité, qu'il est, au lieu d'invité. Des promos sont prévues pour cette année et il est clair que les grandes manoeuvres ont commencé. Et comme l'information c'est le pouvoir, ben, plus personne ne dit rien à personne. Chacun se retire sur ses terres et magouille dans son coin. Et en plus, cette année, on va restructurer. Encore une fois. Faire plus avec moins. Encore une fois. Because y a pas de pognon. Encore une fois. Et comme justement l'homme s'occupe de gestion et d'informatique, il sait beaucoup de choses. Surtout les choses qu'il faut pas savoir. Les dysfonctionnements. Les incohérences. Les failles. Les mégas projets qui ont coûté la peau des fesses et qui par incompétence, par manque de persévérance, de détermination, on atterri à la poubelle. Avec pertes mais sans fracas. Etouffés discretos. Ni vu ni connu. Sauf de l'homme. Et ça, ça dérange évidemment. Because y a des choses qu'on ne peut pas dire. Parce que ça mettrait en lumière les faiblesses de certains. Leur manque de courage. D'éthique. De valeurs. Leur irresponsabilité. Leurs copinages aussi. Les protections dont certains jouissent. Résultat, l'homme se sent un rien isolé. Découragé. Las. En a un rien marre, du panier de crabes. Devrait peut-être revoir ses priorités.   

13:21 | Commentaires (2) |

Commentaires

Laisse les pour ce qu'ils sont ; copains comme cochons, ça durera pas ... tu le sais d'expérience.
Toi, avec ce que tu sais, tu pourras toujours retomber sur tes pattes et secouer le cocotier ... Tombe pas dans le panneau, et surtout reste éloigné de ce nid de vipères ;-)))

Écrit par : Marie L | 24/01/2012

Répondre à ce commentaire

Ben MOI, je dis l'inverse de Marie: l'honnêteté ne paie pas !
Mais ils seront devant un gros dilemme pour te mettre sur une voie de garage: ton âge ! L'outplacement va leur coûter bonbon s'ils veulent en arriver là, mais ils pourraient te proposer un beau parachute, du genre doré ???
Jusqu'où va la conscience professionnelle hein !
Mais pour l'instant, ce ne sont que des bruits de couloirs, laisse-les pour ce qu'ils sont...
Je ne peux jamais m'empêcher d'imaginer le pire, alors, je vogue entre idéalisme et fatalisme, selon mon humeur du jour...

Écrit par : Moi | 24/01/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.