14/01/2012

Me time

 

spiral-clock.jpg

Aujourd'hui, l'homme donne un coup de main à un de ses fistons qui déménage. Demain, il va à un brunch organisé par la boîte où Jade bosse. Lundi, on vient livrer chez Jade, enfin... chez l'homme, enfin... chez eux puisque l'homme débarque chez elle avec armes et bagages, l'armoire style méga avec plein de portes coulissantes, de tringles, de planches, de compartiments, de tiroirs, de machins et de trucs pour les fringues, les papelards et autres bricoles du mec dénommé l'homme. La semaine prochaine, il a déjà six réunions au programme. Hier après-midi, en sortant de la dernière réunion de la semaine, il a trouvé dix-huit courriels sur son gsm... Et attention, hein, tout ça avec le tarin complètement bouché, les yeux tout rouges et qui pleurent, la gorge en feu et une tête comme un juke-box, because se tape un rhume 3 étoiles, all-inclusive, toutes taxes comprises et vue sur mer. Et avec la difficulté supplémentaire que plus on vieillit, plus on est entouré de jeunes. Qui sont dynamiques. Qui vous dynamitent. Qui vous causent SAN, Virtual LAN, VPN, open LR, Datex 2, Arcgis, PHP et Shapefiles comme si c'était de leur première culotte. Non non, faut gérer. Faire semblant qu'on pige tout, alors qu'on pige rien. Et quand vraiment ça vous sort par les oreilles, leur sortir la parade ultime : écoutez les petits gars, tout ce cinéma c'est très bien, mais moi mon business est de gérer tout ça high-level, d'avoir une vue d'hélicoptère sur tout ce qui se passe et de détecter les synergies possibles, alors donnez moi de l'info pertinente et relevante et ne nous égarons pas dans le technique au ras des pâquettes. Et ça mache ! Aaah évidemment, après, une fois l'homme parti, ils diront sûrement, quel vieux con, ce mec. Et en plus, ils n'ont pas tort. L'homme, à leur place, dirait d'ailleurs exactement la même chose. Bref, tout ça pour dire que l'homme, qui aimerait enfin d'avoir le temps d'avoir le temps, ben, n'a plus le temps pour rien. Et sûrement pas pour lui-même. Alors docteur, no me time, c'est grave ? Ben oui, c'est grave.          

07:25 | Commentaires (2) |

Commentaires

Je crois que le rhume est commun à presque tout le monde pour l'instant. Voilà presque six semaines que je suis dedans, entre bronchite, pharyngite, sinusite, angine, et maintenant rhume de cerveau mais d'une seule narine: la droite, je crois que j'arrive au à fin du tour complet, et que bordel, il serait temps de pouvoir passer une nuit complète sans être dérangée par les mouvements des ces miasmes !
Et l'histoire de tes jeunes aux grandes dents: j'ai envie de te citer une expression d'un élève qui partageait ma classe en humanité, une phrase à laquelle je pense souvent et qui s'applique toujours à beaucoup de situations:
"La culture, c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale..."

Sur ce, je vais voir s'il me reste de la confiture...

Écrit par : Moi | 14/01/2012

Répondre à ce commentaire

Ici le docteur ,-)
Oui, c'est grave.
Très grave même.
Mais peut-être pas du tout si cela devient votre choix.
Car cela l'est, n'est-ce pas, votre choix, de ne pas garder du temps pour vous.

Après tout, pourquoi faire ?
Se regarder le nombril ?
Avoir des regrets ?
Pleurer sur soi-même ?
.... c'est donc très bien ainsi.

Ceci dit, si vous voulez changer votre choix ... n'hésitez pas.
Vous apprendrez alors à pouvoir tirer du plaisir de ce temps réservé à la personne la plus importante (de votre point de vue) : vous.
Et, qui sait, vous parviendrez peut-être même à être heureux.

Sur ce, je vous laisse, j'ai un autre (im)patient qui m'attend.

Écrit par : Marc | 16/01/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.