06/12/2011

Feux

 

3d_fireplace.jpg

Les choses vraiment importantes de notre vie, les moments les plus forts de notre existence, les sentiments les plus passionnés qu'on a ressentis, que rien ni personne, jamais, ne pourront effacer en nous, on les garde au plus profond de soi. On en parle pas. On ne les partage pas. Ne les divulgue pas. Pas qu'on veuille absolument les dissimuler, pas qu'on les regrette, pas qu'on ose pas les dire mais tout simplement parce qu'il est impossible de les communiquer, parce qu'il est impossible pour les autres de les comprendre, d'en appréhender ni l'intensité ni la totalité, parce qu'il nous est impossible de les traduire en mots sans les altérer, les affaiblir, les falsifier. Il est des feux, au fond de notre âme et de notre coeur, qui crépitent doucement et que rien ne peut éteindre. Des feux du passé, près desquels on peut toujours se recroqueviller, et se réchauffer, quand, à certains moments, le présent est trop froid.

12:41 | Commentaires (2) |

Commentaires

I agree ....

Écrit par : Marie L | 06/12/2011

Répondre à ce commentaire

N'est-ce pas là tout le challenge de les partager, non pas avec nos proches qui vont développer, extrapoler, mais avec des inconnus, du genre via le blog, histoire de vérifier que l'on est compris, que l'on a compris ce moment particulier que nous avons vécu ?

Enfin, c'est un peu ma démarche du blog..., voir si on me suit, voir si on comprend mes sentiments les plus intenses, voir si d'autres partagent les mêmes sensations, et éprouvent les mêmes difficultés que moi à les exprimer...

Comment mettre les mots justes, compris de la plupart, sans se mettre en péril ? Sans se faire juger par ceux qui connaissent notre histoire et qui ont une vision biaisée, par affection...

Écrit par : Moi | 06/12/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.