21/11/2011

Paperasses

 

paperasse.jpg

Alors voila, les dés sont jetés - espérons que pour une fois il ne soient pas trop pipés - Jade et l'homme vont vivre ensemble. L'homme quitte son appart, va déménager sans se ménager, emménager sans ménagement, pour s'engager avec engagement et résolution sans dissolution dans une nouvelle voie, une nouvelle vie, une nouvelle fois, avec une nouvelle fille. Pfiou, sur ce coup, c'est laissé un rien entraîner, le mec. Allez, on reprend son souffle et on continue. Et donc, l'homme s'est plongé dans ses armoires, question de faire le tri dans toutes ses paperasses entassées depuis des années. Tant de choses qu'il a écrites. Des canevas de récits, des débuts de romans, des textes de chansons, des nouvelles etc, du temps où à chaque nouvelle année il se disait que cette année il serait publié, qu'à chacun de ses anniversaires il se disait que cette année il ferait un tabac. Tellement d'interviews qu'il n'a pas données, de best-sellers qu'il n'a pas dédicacés, de reportages qui ne lui ont pas été consacrés. Aaah évidemment, s'il avait été jusqu'au fond de ses dégoûts, de ses colères, s'il avait été 100% lui-même et pas 50% lui-même et 50% tel qu'il devait être pour les autres, pour être supportable pour les autres, pour être acceptabe pour les autres, pour plaire aux autres, vivre avec les autres. Alors là, fièvreux, seul et perdu, il aurait pu écrire pour de vrai, des mots qui arrachent, des phrases au fer rouge, des pages qui restent. Mais donc rien de tout ça. Alors, quand il a refermé les portes de l'armoire pleine de papiers tout jaunis écrits à la main, de feuillets un rien moins jaunes, tapées à la machine à écrire, du temps où y avait pas encore d'ordinateurs et d'imprimantes, et de feuilles, plus blanches celles-là, couvertes d'arial 12, l'homme a eu comme un sentiment de regret. De tristesse aussi. Si jamais il se remettait à l'écriture, ce sera pour écrire une autobiographie. Non pas celle de sa vie, mais celle de la vie qu'il aurait aimé vivre. L'autobiographie de son ombre, en quelque sorte.

10:31 | Commentaires (2) |

Commentaires

Ah, tout ce talent sera peut-être reconnu post-mortem...
Prépare dès maintenant les réponses aux interviews que tu ne pourras pas donner, elles serviront !

Écrit par : Moi | 21/11/2011

Répondre à ce commentaire

Au fait, félicitations pour ton déménagement !
Je croyais qu'il avait eu lieu il y a déjà quelques temps.
J'espère que tout ira bien pour elle et toi !
Comme je te le disais, il y a longtemps, on ne sait jamais de quoi sera fait demain !
Je croise les doigts...

Écrit par : Moi | 21/11/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.