07/11/2011

Fringues

 

859060819_small.jpg

Hier l'homme a été acheter des fringues. Quoi ? Ben oui, hier c'était dimanche. Hein ? Ben oui, y a des magasins ouverts le dimanche (nom et adresse disponibles sur simple demande). Alors avant, quand il était en solo, c'était simple. L'homme déboulait à fond la caisse dans le magasin et en ressortait top-chrono une demi-heure après avec un costard, deux blazers, trois pantalons, un jeans, deux chemises, quatre cravates, une écharpe, six callebards, deux paires de pompes et le numéro de GSM de la vendeuse. Maintenant c'est plus pareil. Y a Jade. Et Jade a un oeil très sûr. Aime des trucs un peu cintrés mais pas trop, pas trop grands et pas trop étroits non plus, ni trop longs ni trop courts, et pas de n'importe quelles couleurs ou tissus, aux teintes bien assorties, pas trop claires et pas trop sombres, bref faut que ça soit juste, modieux, élégant et tout et tout. Et en plus elle parvient toujours à s'allier l'un ou l'autre vendeur, qui ne cesse bien entendu de lui donner raison, de la complimenter sur son bon goût, de la ravitailler en plein de loques sur plein de cintres, qui ne cesse de causer mais essayez donc ceci, ou ceci, ou encore ceci, non non, vous verrez, ça lui (à l'homme, comme si l'homme était du vent, le Ken de Barbie) ira très bien, à moins que vous ne préfèreriez ceci, qui combiné avec cela, sera pas mal non plus. Résultat, l'homme se voit réduit à l'état de marionnette, de poupée, de lapin Duracell, livré aux mains de Jade et du petzouille vendeur, juste bon à la fermer et enlever à répétition des vestes pour d'autres vestes, à se retrouver dix fois en callebard entre deux falzars, à se faire à chaque fois toiser, jauger, évaluer devant le miroir, genre oups un rien trop large aux épaules ou dommage que les manches soient trop courtes ou ah non, ce gris est trop foncé ou ce bleu est trop pâle, avec ce foutu barjot de vendeur qui ne cesse de renchérir à grands coups de mais c'est pas grave, vais vous chercher autre chose dans les rayons, j'ai ce qu'il vous faut, regardez-moi ceci, aaah c'est pas mal ça, hein, de la toute belle qualité en plus, si monsieur veut bien se donner la peine d'essayer, vous verrez... Et monsieur, lui, il commence à chauffer. A congestionner du bulbe. A en avoir ras la jatte de tout ce cirque. Mais bon. Il ne laisse rien paraître. Ou pas trop. Jade a tellement de patience et s'occupe de lui avec tellement de coeur qu'il lui est vraiment impossible, à l'homme, d'être grognongnon sur ce coup...     

14:02 | Commentaires (4) |

Commentaires

Finalement, l'hosto, c'est pas si mal...

Écrit par : Walrus | 07/11/2011

Répondre à ce commentaire

Aaah tout bon :-)))) Vu sous cet angle, en effet, l'hosto c'est quand même plus peinard... mmmwwouaaaahahaha... sur ce coup, on va pas se faire que des amis... :-)))

Écrit par : Un homme à Walrus | 07/11/2011

Répondre à ce commentaire

Dans la chute tu aurais pu écrire : "Et après tout ce cirque ..... c'est Jade qui ressort avec le numéro de GSM du vendeur ....." :-)))

Écrit par : Marie L | 08/11/2011

Répondre à ce commentaire

Ben non, dans les mags de fringues "hommes", le meilleur vendeur il est toujours homo ! Parce qu'il sait parler aux femmes "LUI" !!!! Et que ce sont les femmes qui font dépenser aux hommes...
Et son but, c'est ne n° du mec!!!!!
(là, c'était la minute dérision hein ! Pas la peine d'entrer dans un un débat de fond)

Écrit par : moi | 08/11/2011

Les commentaires sont fermés.