29/10/2011

Jours

 

brume_montagne_lueurs_du_jour_naissant.jpg

Avec le temps, les jours prennent de plus en plus de valeur. Au début y avait juste les samedis qui étaient importants because on sortait et les dimanches because on pouvait se la couler douce. Les autres, on s'en foutait because on bossait, on devait faire plein de trucs, on était à la bourre. Et donc, comptaient pas. D'autant que, des jours, on en avait des tas. Innombrables, qu'ils étaient. A ne pas en voir la fin. A ne savoir qu'en faire. Mais à un moment donné on se rend compte qu'on doit faire gaffe. Qu'il faut plus trop gaspiller. Arrêter de les jeter à la poubelle. Car un jour c'est pas comme une bouteille de plastique vide qu'on cale dans un grand sac bleu, jaune ou vert pour être recyclé. Une fois passé, un jour, ça ne se recycle pas. Ne revient pas. Ne revient plus jamais. Sauf en souvenir. Et encore. Qui se souvient de tous ses jours, hein ? Non non, grand temps de vivre ses jours. Tous ses jours. Et, si possible, pleinement. Car avant qu'on ne s'en rende bel et bien compte, ce ne seront plus les jours qui deviendront précieux, mais les heures.   

08:43 | Commentaires (1) |

Commentaires

Triste constat effectivement...
Ouf, on vient de gagner une heure aujourd'hui ! C'est déjà ça de pris !

Écrit par : moi | 30/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.