13/10/2011

Fascination

 

3009221423_1_9_bK4YsMSJ.jpg

Alors d'où vient cette fascination qu'ont les hommes en général, et l'homme en particulier, pour le sexe de la femme? Et bien cette fascination vient d'une combinaison d'attirance et de peur. L'attirance est cette attraction instinctive, primaire, animale, dictée par le désir et récompensée par le plaisir. En d'autres mots, c'est le divin démon de Vénus (pour les barbares de la littérature, les bataves des belles lettres et autres béotiens de la prose française, l'auteur, c'est à dire moi, vous commente ici vite fait toute la finesse de ces quelques mots, jetés négligemment sur la toile, "divin démon de Vénus": tout d'abord, vous apprécierez le raffinement de l'antagonisme divin/démon, avant de déguster la génialité du jeu sémantique "démon de Vénus", allusion toute en subtilité de "mont de Vénus"... c'est pas de la toute grrrrande écriture ça, hein? Ah bon!). Et puis, y a la peur, engendrée par le fait que le sexe féminin est vide en permanence, que c'est à l'homme de le remplir et qu'il ne peut le remplir que ponctuellement, à l'occasion, quand tout marche et que tout fonctionne. C'est précisément cette incapacité, cette incertitude aussi, qui les angoisse, les mecs. Alors, si l'attirance est bénéfique au bénéficaire qui a la chance d'en bénéficier, elle peut par contre déboucher sur des effets pervers, genre fixation, voire obsession. De même la peur, si elle peut être revigorante, peut par contre, pour le même prix, se changer en haine. C'est ainsi que le sadisme est l'apanage quasi exclusif des hommes, les femmes sadiques n'existant que dans l'imagination maladive des mecs, lorsqu'ils fantasment sur des maîtresses style cuir, fouet, SM et autres singeries, où les soi-disants dominatrices ne jouent en réalité qu'un jeu de rôle purement thérapeutique, uniquement destiné à apaiser l'anxiété diffuse des petzouilles vacillants. Bon, arrêtons les frais. Quoi ? Vous saviez pas encore que le prénom de l'homme était Sigmund, Sigmund L'Homme ?   

10:44 | Commentaires (3) |

Commentaires

Le sexe de la femme est vide ???
Mais non Homme ! Il est rempli de ceux qui t'ont précédé, il est plein de l'espoir que tu feras mieux, il est multiple et débordant d'envies à combler !
Toutes les expériences passées débouchent sur une autre que l'on espère meilleure...
Avant de tirer un trait... et d'admettre sa date de péremption...

Écrit par : moi | 13/10/2011

Répondre à ce commentaire

C'est joliment dit, mais c'est de l'abstrait ça, les souvenirs, les espérances... L'homme en avait sur des choses bien concrètes, physiques, pures et dures (si j'ose m'exprimer ainsi... :-)))) ).

Écrit par : Un homme à Moi | 14/10/2011

Répondre à ce commentaire

Ben, moi si j'étais un homme, il me déplairait d'associer Vénus et son mont à ceux qui m'ont précédés ou, à ceux qui me suivront !
Aussi, personnellement, j'y verrais plutôt un appel splendide, un avide horizon ...... et, certainement rien d'abstrait !

Écrit par : Marie L | 14/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.