09/10/2011

Dispute

 

Couple_dispute.jpg

5h33 du mat. L'homme se réveille. C'est la bagarre dans l'appart d'en haut. Jeune couple sans enfants. Sept ans ensemble, trois ans de mariage. Et on se lance des ta gueule, ferme te gueule. Et on s'envoie des la porte est là. Et on assène des va te faire foutre. Et plein d'autres trucs que l'homme ne comprend pas. Qu'il ne veut pas entendre. Car il connaît les lacérations des mots. En particulier ceux à peine audibles, sifflés tout bas, soufflés comme des fléchettes d'une sarbacane, et qu'on prend soudain en plein coeur, sans s'y attendre. A 6h23 le calme revient. Non non, les disputes, l'homme connaît. Bah, un bon coup de gueule de temps en temps, c'est pas dramatique. C'est même bon signe. Plutôt revigorant, même. La preuve que l'autre compte encore. Qu'on veut s'investir. Corriger la situation. Mettre des choses au point. Pour l'avenir. Parce qu'on croit encore qu'il y a un avenir. Un bonheur à sauver. Et puis après, il y a la réconciliation. Dont on sort plus fort. Toujours. En tout état de cause, vaut toujours mieux se disputer de temps en temps que de ne plus se disputer du tout. Parce que ça n'en vaut plus la peine. Parce qu'on en a plus le courage, l'envie, l'énergie. Parce qu'on s'est résigné à ce que son couple n'ait plus que l'apparence d'un couple, et que derrière cette apparence il n'y a plus que l'absence. De chaleur. De complicité. De compréhension. De communion. Les vases communicants ne communiquent plus, c'est comme ça, et  toutes les disputes du monde ne pourront rien y changer. Bon, maintenant les jeunots, faut pas en faire une habitude non plus, hein. L'homme est un mec qui aime dormir. Surtout les weekends.

09:54 | Commentaires (1) |

Commentaires

Les disputes m'accablent et me dépriment. Je n'arrive pas à les oublier, surtout le poids des mots... C'est destructeur au lieu d'être positif... Ce n'est pas un mode de communication, pour moi... Les mises au point sont une autre démarche non vexatoire et dans l'échange... Quand cela est possible...

Écrit par : moi | 10/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.