11/10/2011

Exclusivité

 

exclusivite.gif

Alors les mecs, avant de vous engager avec une nana, faut bien être conscient d'un truc : les frangines, ça ne partage pas. Ou, quand elles partagent, c'est de mauvais gré. Ou contre leur gré. Et, dans tous les cas, en maugréant. Ce qui n'est pas agréable et n'agrée d'ailleurs personne. Dans le pire des cas, elles compensent. Pillent votre Visa et, ultimement, prennent un amant. C'est une constante, c'est inhérent à la féminité, c'est oestrogénique, ovarique, ovulique et donc carrément hormonique (Monique, quel hasard, est d'ailleurs aussi le nom de la grrrrande soeur de l'homme, qu'il salue ici au passage et qu'il voit pas assez souvent, mais c'est de sa faute à lui because est asocial comme une mule). Alors au début, y a pas de souci. On est bien. On a besoin de personne. On l'a, Elle, et ça nous suffit. Seulement par la suite, le train-train aidant, pompompom, pfffff, euh, comment dire... ça devient un peu juste... on se changerait bien un peu les idées, comme ça, des fois... on retrouverait bien ses potes, comme ça, de temps en temps... question de déconner un rien sur le foot, de rester un rien coller au bar du coin, de refaire entre deux tournées à la fois le monde, le sexe, la vie et la mort. Et bien ça, t'oublies. C'est ta nana point barre. Zéro alternatives. Zéro options. Zéro choix multiples. Attention, l'homme pose pas de jugement de valeur. Il dit simplement, qu'avant de s'engager, faut bien garder ça à l'esprit. Tant qu'il est encore sain. Maintenant, cette tendance à l'exclusivité qu'ont les nanas, l'homme s'en tape. Pas concerné pour un sou, le gars. Comme écrit plus haut, le mec est du genre asocial catégorie full time. Les potes, les amis, les copains, ça le pompe. Et je passe chez toi, et je t'invite chez moi, et on se voit là-bas, non merci, pas pour l'homme. A déjà assez d'obligations comme ça. 

12:58 | Commentaires (2) |

Commentaires

... Je croyais être le seul "asocial catégorie full time".

On forme un club ?
Un seul critère : le rester, asocial catégorie full time, dans la durée et donc pas de réunion de club et tutti quanti ,-)
... Zut, rien que ça, je m'en exclu : parfois, j'ai des crises. Genre une heure ou deux par an : je vais prendre un café ou un thé à côté (moi, le foot, les bagnoles, ... pas mon truc du tout)

Note qu'il y a une solution à ce problème (si problème il y a) : rencontrer une dame qui, dans l'expression de ses 45%, a aussi besoin de retrouver ses potines et de refaire le monde ...
Si si si, cela existe :-)
La preuve ?
Je l'ai rencontrée.
Et c'est MaDame.

Écrit par : Marc | 11/10/2011

Répondre à ce commentaire

Une association d'asociaux... aaah l'idée est brillante :-)) genre Union des Individualistes a.s.b.l. Avec comme devise "seul mais ensemble"... et pour l'assemblée générale une table et deux chaises... Non non, y a du potentiel, c'est clair... :-))))

Écrit par : Un homme à Marc | 12/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.