26/07/2011

Costard

 

Male_Mannequin.jpg

L'homme est en vacance. Ce qui est bien. Si ce n'est que vacance signifie aussi "inoccupé". Comme dans emploi vacant. Et donc vide. Et c'est aussi un peu ce que l'homme éprouve, en ce moment. Une sensation de vide. Et comme la nature a horreur du vide, ben l'homme, et en particulier la tête de l'homme, s'occupe à faire du remplissage. Donc, à penser. A plein de trucs. Du passé, du présent, du futur. Pas que l'homme soit un intellectuel, hein. Mais il pense. Ne peut s'empêcher de penser. Et il se dit que quand il bosse, quand il s'affaire, quand il gesticule et qu'il bouge dans tous les sens, ben il ressent sa vie comme un costard trop étroit, étriqué, un peu juste aux entournures, un peu trop serré aux épaules. Une étroitesse qui l'empêche de respirer. Et à présent qu'il a tout le temps du monde, ben c'est comme si soudain il portait le costard d'un autre. D'un plus grand et plus gros que lui. Un costard trop large. Beaucoup trop large. Style XXL. Et qu'il flotte dedans. Qu'il y est un peu perdu. Dans une sorte d'apesanteur. Une atmosphère raréfiée. Et il se dit que quand il arrêtera de bosser, définitivement, ce qui devra bien lui arriver un jour, ben, ça craint. Que d'ici là, il a intérêt à trouver un costard à la taille de la vie. De sa vie. Et ça, il le sait déjà, ce ne sera pas facile.

11:50 | Commentaires (1) |

Commentaires

Bientôt, ce sera à mon tour .... les vacances bien méritées.....
Pas plus tard qu'au diner, je disais à ma copine :"J'ai hâte d'y être mais tellement peur de m'y ennuyer"
Ça ressemble étrangement au même sentiment : la peur du vide.
Et penser, c'est bien tant que personne à tes côtés ne te demande : "A quoi tu penses ?" ; car là, ça craint :-) !

Écrit par : Marie L | 26/07/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.