12/07/2011

Regrets

 

Port_Olona__J__Archambaud_.jpg

C'est une Jade toute émotive qui, au resto, est assise en face de l'homme. D'une part y a ce boulot où elle est hyperactive et où le stress l'épuise, et d'autre part y a son divorce qui la fragilise matériellement et dont l'injustice ne cesse de la blesser. Et en plus cette impuissance à changer les choses, à ne pas être dans sa vie, là où elle aurait voulu, aurait dû, être. Et Jade demande à l'homme s'il n'a pas de regrets. Car lui aussi, elle le sait, il aurait pu être ailleurs dans son existence que là où il se trouve à présent (l'homme a presque écrit "erre à présent"). Aaah bien sûr qu'il regrette certaines choses. S'il n'avait pas tout plaqué pour son ex, s'il était resté avec la mère de ces gamins, c'est sûr, sa vie aurait été nettement plus peinarde, plus confortable, plus sereine. Mais d'un autre côté, même s'il a tourné au cauchemar, au moins il aura été jusqu'au bout de son rêve. Et ça, il ne regrette pas. Au contraire. Il aura eu le coeur et l'âme de poursuivre son étoile jusqu'à la fin. Une étoile filante, d'accord, qui lui a filé entre les doigts, d'accord, mais une toute belle étoile quant même. Et s'il ne l'avait pas fait, pour sûr que ça aussi, il l'aurait regretté. Aurait dû continuer à vivre avec ce sentiment permanent de lâcheté d'avoir sacrifié cet amour, avec cette honte quotidienne d'avoir choisi pour la facilité, avec cette interrogation insupportable de ne pas savoir ce qu'aurait pu être sa vie si... Et donc, même si son rafiot bourlingue encore toujours au large, même s'il n'est toujours pas à l'abri des coups de vents et des tempêtes, à un âge où la plupart sont depuis longtemps arrivés à bon port, ben non, il ne regrette pas. Mais là, il parle pour lui. Nous avons tous nos choix. Et nos motifs. Et nous sommes tous différents. Une différence que l'homme respectera toujours. Sans juger. 

08:58 | Commentaires (6) |

Commentaires

J’ai aussi cette impression souvent ….
D’être assise sur la mauvaise chaise, de ne pas être la fille du bon père, la femme du bon mari…. De ne pas me trouver vraiment à ma place …
Bilan pathétique que ce rafiot cherchant son port !
Mais quel est le bon le port ?
Celui du confort, du peinard, du pépère ……. Ou, celui où on jettera l’encre au gré de son désir ?

Écrit par : Marie L | 12/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonne question... bonne question...

Écrit par : Un homme à Marie L | 12/07/2011

Répondre à ce commentaire

Je pense qu'aujourd'hui on se complait trop dans le besoin d'avoir plus, d'être mieux, plus vite, plus fort, avec plus jeune, plus belle, plus riche...
Et si la vie heureuse c'était simplement de vivre!
L'envie, les regrets... ca bouffe la vie non?

Écrit par : Caroline | 12/07/2011

Répondre à ce commentaire

Ben sur ce coup, je serais plutôt d'accord avec toi...

Écrit par : Un homme à Caroline | 12/07/2011

Répondre à ce commentaire

tout a fait en phase avec Caroline ... les regrets c'est trainer son passe dans de gros sacs que l'on traine derriere soi et qui sont si lourds ... pour rien.
Le passe est le passe, l'ideal etant d'en garder precieusement les belles choses, les bons moments, les gaites, les partages et oublier (aussi vite que possible) les douleurs, les souffrances, les echecs, les ratages, des imcomprehensions, etc.. et tenter de multiplier les petits moments doux que nous offre le quotidien que nous pouvons provoquer si nous le souhaitons.
N'as tu pas remarque l'Homme que souvent un sourire ou un regard bienveillant en declenche un autre ? dans beaucoup de situation ca marche - enfin pour moi ca marche - (a moins que ce ne soit mon charme fabuleux qui opere ???? ahahahah

Écrit par : sugoisugoine | 13/07/2011

Répondre à ce commentaire

A mon avis, c'est ton charme...

Écrit par : Un homme à Sugoisugoine | 13/07/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.