19/07/2011

Destin

 

feu.jpg

 

Alors voila, c'est l'histoire - tout à fait véridique - d'un chien qui est seul dans une maison lorsque d'un coup un incendie se déclare et enflamme la baraque à une vitesse que c'est pas possible. Et donc à l'intérieur y a de la fumée partout, le feu qui fait rage, l'asphyxie qui guette, les plafonds qui s'écroulent et au milieu de tout ça le clébard qui est pris au piège. Il tourne en rond, panique, aboie, chiale, se voit déjà au paradis en train de bouffer du Royal Canin dans un bol en or, jusqu'au moment où, oh miracle, y a une fenêtre qui éclate et que, d'un bond, il se retrouve à l'extérieur. Aaaah tout content, qu'il est le chien-chien. Tout fou de joie, qu'il est. A tel point qu'il court à toute vitesse et dans tous les sens, aboyant à tue-tête, enivré par une allégresse telle, qu'il ne voit plus rien, n'entend plus rien, ne fait plus attention à rien. Aaah cette joie, cette ivresse, cette euphorie d'être toujours en vie, youpie je vis, youpie je vis, youpie je crrraaac ont fait ses os sous les roues du camion de pompiers arrivant à fond la caisse, toutes sirènes hurlantes. Aaah que le destin peut être chien. Comme si le mec à la faux avait voulu marquer le coup : l'heure c'est l'heure, et c'est lui qui décide.

09:51 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.